Pour gérer vos consentements :

L’émergence des développeurs dans les prises de décisions technologiques

Selon une enquête de Codingame, les développeurs sont aujourd’hui indispensables aux entreprises. En effet, la majorité d’entre elles (64 %) cherchent à recruter jusqu’à 50 personnes spécialisées dans ce domaine en 2021.

Apple confirme notamment cette tendance, en annonçant la génération de plus de 250 000 emplois en France grâce à son App Store. Apple indique également qu’à ce jour, le développement d’applications en France a généré un total de 2 milliards d’euros de revenus, avec une croissance de 20 % en 2020.

Si ce métier est de plus en plus plébiscité, il reste toutefois le parent pauvre des équipes informatiques, à l’heure où son rôle est pourtant plus stratégique que jamais pour le fonctionnement et la productivité des entreprises.

Avec la crise sanitaire, les logiciels sont plus que jamais devenus essentiels pour permettre aux entreprises d’interagir avec leurs clients. Plus une organisation est en mesure de développer et sortir un logiciel public rapidement, mieux elle peut servir ses clients, optimisant ainsi ses parts de marché – une qualité indispensable à leur survie dans le contexte des restrictions sanitaires et de la mise en place de services de vente à distance pour de nombreux commerces par exemple.

Or, bien que cela ne soit pas le cas d’Apple, les entreprises semblent néanmoins confrontées à une pénurie de talents capables de développer des applications et des logiciels, et de faire face à la complexité induite par leur intégration. Notamment lorsque ceux-ci sont développés trop rapidement ou en trop grand nombre. Dans ce cas, le niveau de sécurité n’est pas toujours optimal, et les rend vulnérables aux attaques devenues plus nombreuses avec la transformation digitale. Une problématique qui n’est pas tant causée par les développeurs, que par le manque de cohésion entre les différentes équipes techniques et d’outils adéquats leur permettant de sécuriser des applications.

Au-delà de l’aspect technique, ces derniers mois ont rappelé le rôle clé des développeurs, et la nécessité de les impliquer à la stratégie IT dès le début. En effet, il est essentiel de consulter les personnes directement impliquées dans le développement, la gestion et le déploiement des technologies au sein d’une entreprise afin de prendre des décisions d’investissement éclairées.

C’est pourquoi, les développeurs ont à présent une place de choix dans les décisions prises dans les organisations en matière de technologie. Les entreprises et les services ne peuvent plus se permettre de travailler en silos. Le DSI, le RSSI, les équipes IT et les développeurs doivent œuvrer ensemble.

Adoption généralisée de la digitalisation et des services cloud

Le basculement vers le digital a placé le développement de logiciels efficaces et performants au cœur des priorités des entreprises. En parallèle, la généralisation de l’adoption du cloud et des logiciels SaaS a également bouleversé le fonctionnement des entreprises, qui ne choisissent plus leurs outils sur la base d’appels d’offres ou de relations professionnelles privilégiées.

Au contraire, aujourd’hui ces décisions sont prises par les experts techniques qui utilisent ces solutions au quotidien. À juste titre, les développeurs préfèrent des logiciels faciles d’utilisation et pratiques. Ainsi, les entités sont aujourd’hui incitées à trouver le juste équilibre entre les recommandations de leur équipe de développement et leur budget.

Le rôle central des professionnels de l’IT dans les organisations a naturellement conduit à l’évolution des allocations budgétaires. Dès lors, il est demandé aux DSI et aux différents responsables informatiques et de développement de proposer une meilleure expérience digitale aux employés et aux clients. Lorsque les budgets sont restreints ou bloqués, les organisations se tournent de plus en plus vers leurs équipes de développement pour tester et utiliser des applications internes qui leur permettent de répondre à leurs besoins.

Par conséquent, les entreprises prennent conscience que plus les outils sont mis sur le marché rapidement, mieux elles peuvent servir leurs clients et poursuivre leur développement.
Toutefois, cela ne doit pas se faire au détriment de la sécurité, essentielle dans l’expérience client finale.

Développer la sécurité pour sécuriser le développeur

Pendant des années, les services informatique et d’achat étaient rarement amenés à interagir, mais aujourd’hui, les équipes opérationnelles sont davantage engagées dans une collaboration transversale. En effet, les exigences imposées aux projets par les évolutions numériques favorisent des synergies entre les services afin de trouver les meilleurs dispositifs à mettre en place.

Ainsi, les expertises des services d’achat et des services informatiques sont sollicitées conjointement, ce qui permet aux développeurs de travailler en établissant, dès la conception du programme, les bases de la sécurité. Contrairement aux idées reçues, les développeurs ne sont donc pas les portes d’entrée des cybercriminels vers les systèmes qui menacent la sécurité des entreprises. Ils sont en revanche les premiers garants des fondamentaux de la sécurité informatique d’une organisation.

Aujourd’hui, les développeurs sont de plus en plus consultés par la direction générale et les responsables des entités, dans le cadre de décisions d’achat critiques. A juste titre, car ils sont souvent les initiateurs et les évaluateurs : ils expérimentent des versions gratuites ou d’essai de produits logiciels, afin de déterminer leurs capacités et leur adéquation avec la mission globale de l’équipe SI et de l’organisation au sens large.

Tout comme ce fut le cas pour les RSSI, il y a une dizaine d’années, les développeurs se font une place auprès des directions, et resteront en première ligne de la révolution numérique. Ils orienteront en effet de plus en plus les décisions stratégiques relatives aux choix des solutions SaaS au sein des organisations, et leur expertise facilitera les processus de décision.

Recent Posts

Signature électronique : 3 critères clés pour faire son choix

Seul un Prestataire de Services de Confiance (PSCo) qualifié selon le règlement européen eIDAS peut…

2 jours ago

Les dix compétences essentielles d’un bon chasseur de bots

A quoi reconnaît-on le bon chasseur ? Aux dix compétences qu’il se doit de maîtriser à…

2 jours ago

Télétravail : le SASE, meilleur allié des entreprises

Les solutions SASE, intégrées dans un même ensemble où utilisables de façon unitaire, ont pour…

6 jours ago

Twitter : une clé de sécurité physique pour une double authentification

Sur Twitter, vous pouvez désormais utiliser une clé de sécurité matérielle comme seule méthode d’authentification…

1 semaine ago

Repenser la sécurité d’Active Directory à l’ère du Cloud

Les récentes failles qui ont touché des dizaines de milliers d’entreprises à l’échelle mondiale illustre…

1 semaine ago

Cybersécurité : comment éviter les pièges courants d’un changement de solution

Comment savoir s'il est temps de rompre avec votre fournisseur actuel de solutions de sécurité…

2 semaines ago