Nouveau contexte de télétravail : changements de culture et d’outillage

BureautiqueLogicielsPoste de travail

Pendant le confinement, beaucoup d’entre nous ont eu l’occasion d’expérimenter le télétravail, à grande échelle, parfois pour la première fois.

Certains le pratiquaient depuis longtemps, étaient prêts, d’autres ont appris sur le tas. L’expérience inédite pour tous par sa durée a été riche en apprentissages, notamment pour les DSI exposés à double titre. En tant que manager de leur propre équipe d’une part, mais aussi en tant qu’expert métier dans la mise en place et le maintien des outils indispensables pour permettre à chacun de travailler à distance avec ses collègues.

L’expérience dans la mise en place sécurisée d’outils cloud a été un vrai atout. La capacité à rapidement passer à l’échelle les accès VPN pour assurer la continuité des accès aux applications du réseau interne a également été déterminante. Dans le cas contraire ce sont parfois des centaines de prestations ou activités qui se sont arrêtées net.

Aujourd’hui, dans un contexte où une partie des équipes a repris le chemin du bureau, tandis que d’autres continuent à distance, et où beaucoup d’entreprises ont commencé à assouplir leur politique de télétravail, le sujet est toujours d’actualité.

Proposer de la visio “basique” ne suffit plus. Il faut répondre à de nouveaux besoins plus riches comme par exemple organiser un atelier de brainstorming où une partie des participants est maintenant à distance.  Avec un objectif : créer un sentiment de proximité/donner l’impression à chacun d’être dans le même espace de travail tout en étant à distance.
Pour cela un très bon wifi et une bande passante suffisante sont indispensables. Des bons équipements en pieuvres numériques et caméras sont également déterminantes pour des interactions numériques agréables.

Ne plus croiser ses collègues tous les jours physiquement est devenu la norme, le manager doit ainsi jouer un rôle encore plus prépondérant pour organiser le travail. Il doit communiquer et formaliser clairement par écrit, piloter les projets, définir des objectifs mesurables qui permettent à chacun d’être autonome à distance, suivre et faire des points d’avancements et des retours réguliers. Encore un besoin qui nécessite d’utiliser des outils performants, sécurisés et sauvegardés. Tous les outils nativement collaboratifs qui structurent et centralisent l’information ont un avantage certain dans la productivité des équipes en télétravail.

Pour que la cohésion d’équipe et l’engagement de chacun fonctionne sur le long terme, le manager doit savoir se rendre disponible et ouvert à la discussion. Cela cultivera la confiance mutuelle avec son équipe pour aborder tous les sujets, y compris les difficultés rencontrées. Il devra redoubler d’effort, et parfois de courage, pour faire en sorte que des interactions qui se faisaient naturellement en physique aient lieu à distance en gardant le même niveau de transparence.

En somme, le télétravail impose de mieux prévoir les réunions et rituels qui permettent à l’équipe de se retrouver physiquement, et notamment les moments informels. Ces interactions sont aussi essentielles pour explorer, créer du lien et mieux travailler ensemble.

Un véritable défi pour le DSI à la fois expert métier et manager qui doit s’adapter au quotidien à l’évolution de son environnement. Une très bonne opportunité d’accélérer les initiatives agiles : des méthodes qui proposent un bon référentiel pour adopter cette nouvelle rigueur dans l’anticipation et l’adaptation.

Auteur
Rémi Dewitte est Directeur IT, Architecture & Technologies chez Fabernovel Lise Vareille est Responsable Développement RH chez Fabernovel
En savoir plus 

Livres blancs A la Une