Transformation digitale : les architectures informatiques modernes évoluent selon 4 principes

Bases de donnéesCloudData & StockageDatacenters

Les humains ont toujours inventé des outils à l’origine de nombreuses innovations tout au long de l’Histoire. Depuis l’âge de pierre jusqu’à aujourd’hui, chaque époque a vu des individus innover dans la création de nouveaux outils, abandonner leurs anciennes façons de faire et ainsi définir de nouvelles méthodes de fonctionnement.

Nous sommes aujourd’hui à une époque où cette évolution semble plus rapide que jamais. Les outils d’aujourd’hui ne se contenteront pas seulement de remplacer les anciens mais vont véritablement révolutionner notre façon de faire en entreprise à l’heure du tout numérique.

Que nous réserve l’avenir et quel sera notre nouveau mode de vie ? Pour comprendre ce qui arrive, nous pouvons examiner comment l’architecture numérique évolue, comment les exigences d’aujourd’hui dicteront les progrès futurs et comment nous pouvons faire de cette révolution, un succès.

Maître-mot de notre temps : le changement

Les systèmes que nous construisons aujourd’hui capitalisent sur les transformations radicales que nous avons connues ces dernières années – notamment par le biais des changements importants que nous vivons dans le monde technologique.

Le matériel a fait l’objet d’innovations considérables. La mémoire coûte aujourd’hui beaucoup moins chère qu’auparavant. Les réseaux sont devenus beaucoup plus rapides, plus fiables et plus flexibles. La tendance du cloud et l’utilisation de data centers a profondément modifié la façon dont nous produisons et stockons les données. Cela a engendré un changement dans la perspective et la demande de plateformes de développement pour répondre aux besoins relatifs aux nouvelles données.

Le développement des applications a également complètement changé ces dernières années. La programmation orientée objet n’existant pas, nous avions pour habitude de nous fier aux systèmes relationnels et à la rigidité qui leur est inhérente. On note également un autre changement sur le secteur des applications avec l’adoption généralisée d’une programmation plus souple et orientée objet et, en fin de compte, la capacité de supporter des structures de données plus complexes et des relations, elles aussi plus complexes, entre ces données.

Les principes de la nouvelle architecture

En s’appuyant sur ces avancées récentes, il apparait que les architectures modernes doivent répondre à plusieurs principes clés afin d’être parfaitement en phase avec les exigences d’aujourd’hui.

L’architecture doit être centrée sur la mémoire et le réseau pour accélérer la transmission des données aux applications. Auparavant, la mémoire était nécessaire pour accéder à un disque matériel, ce qui avait pour conséquence de ralentir drastiquement le système.
Pour répondre aux besoins modernes, l’architecture doit être capable de déplacer rapidement les données et de les conserver au plus près de l’endroit où elles sont traitées.

L’architecture doit également être capable d’isoler la charge de travail en permettant le déploiement simultané de l’une ou l’autre sur le même ensemble de serveurs, sans que celles-ci n’entrent en concurrence. Ainsi, l’application est en capacité de maintenir des performances optimales même lorsque des fonctionnalités supplémentaires sont ajoutées à la plateforme.

Autre priorité, la localisation des données. Celles-ci devraient être disponibles au point d’interaction afin de rapprocher les données des utilisateurs finaux et des clients. Les données doivent donc se trouver au maximum sur les appareils, tout en tenant compte du fait que certaines ne peuvent pas y être et pourraient donc être protégées de manière appropriée. Les données périphériques sont la clé de la flexibilité dynamique nécessaire à la prochaine génération d’applications.

Enfin, les architectures informatiques doivent être déployées à l’insu de tous. Cela permet d’exécuter des applications dans n’importe quel environnement, y compris le cloud, le multi-cloud, sur site, sur des serveurs nus et des conteneurs virtualisés.

La révolution numérique, pour plus de libertés technologiques

Le monde est sur la voie de la transformation numérique, c’est pourquoi il est essentiel que les architectes et les développeurs de bases de données puissent créer et livrer des applications avec plus d’agilité et de liberté de déploiement (edge, coud public ou privé…).
Cette nouvelle approche va révolutionner notre façon de vivre, de travailler et nous permettre de nous connecter les uns aux autres dans ce nouveau monde d’aujourd’hui, plus que jamais numérique.

Auteur
En savoir plus 
Sales Director, Southern Europe
Couchbase
François Costes est Sales Director, Southern Europe chez Couchbase
En savoir plus 

Livres blancs A la Une