Transition numérique et stockage de données : Et si la gestion d’énergie était l’un des facteurs de réussite ?

Cloud

Aujourd’hui, de nombreuses entreprises doivent encore adopter pleinement la transformation numérique, nécessaire pour rester compétitives. Bien que conscient du besoin de transformation de leur système d’information traditionnel, un nombre important d’entreprises connait un risque de passer à côté de la transformation numérique de leur secteur d’activité.

Dans l’économie numérique actuelle, le département informatique n’est plus un simple service de gestion technique de l’information. Les capacités d’une organisation numérique dépassent ce simple aspect – le département informatique devient alors un business à part entière.

Les centres de données sont au cœur de ce business numérique. En partant d’un côté des capacités d’analyses de très grandes quantités de données (Big Data) et de l’Internet des Objets (Internet of Things – IoT) et de l’autre de la protection des données et la cyber sécurité, les datacenters se positionnent au centre du business. Un point reste souvent omis : la gestion de l’énergie.

Ainsi, comment implémenter de meilleures pratiques en matière d’énergie des datacenters ? Et quels sont les bénéfices pour l’entreprise quand cela est réalisé de façon optimale ?

L’adoption du numérique et son déploiement écoresponsable en matière d’énergie

Aujourd’hui, tous les marchés devraient reconnaitre qu’il est essentiel d’embarquer les technologies numériques. Elles sont au centre de nos activités – aussi bien pour les entreprises dont c’est le cœur de métier que pour les organisations en cours de transformation numérique. Le service de l’information migre d’une fonction de support vers un élément clé qui dicte comment chaque activité apparait sur son marché. Ainsi, il est de plus en plus important pour les entreprises de considérer la façon de protéger leur actif numérique.

Le débat autour de la protection des actifs numériques se concentre largement sur le choix entre un stockage sur le « cloud » et sur site. Où les entreprises stockent-elles leurs données et comment sont-elles protégées ? Doivent-elles opter pour un fournisseur « cloud » pour s’assurer de la sauvegarde des données ou construire leur propre infrastructure pour s’assurer de la sécurité de leurs données ? Certaines organisations peuvent investir beaucoup de temps et d’argent pour décider du chemin à prendre, tandis qu’elles sont nombreuses à faire l’impasse sur un composant clé : l’énergie.

Considérons la base qui permet de faire tourner son activité chaque jour : l’énergie. Chaque entreprise l’utilise – et s’appuie dessus ! Pourtant, combien intègrent la gestion d’énergie dans leur stratégie du numérique ?

L’importance du rôle de l’énergie et de sa gestion est souvent sous-estimée dans le domaine du numérique. Pourtant, l’énergie joue un rôle important dans l’approche du tout-numérique et dans la gestion des coûts de fonctionnement, permettant la transition vers un système énergétique plus résilient pouvant être à faible émission de carbone.

Sur un plan financier, dans un modèle de transformation vers le « tout-numérique », l’énergie compte en général pour un tiers des coûts opérationnels. Cela n’a pas échappé aux multinationales du monde numérique.

Microsoft, par exemple, poursuit ses efforts de gestion efficace de l’énergie lors de la construction de datacenters (particulièrement énergivores) pour permettre la disponibilité de ses produits sur le marché.

Dans les faits, des analystes prévoient que la part d’énergie consommée par les datacenters triplera dans les dix prochaines années, rendant ainsi la gestion de l’énergie prioritaire pour les organisations numériques.

Aujourd’hui, les entreprises considèrent leur stratégie de gestion de l’énergie dans les datacenters et leur façon de l’optimiser pour créer une structure numérique résiliente peuvent profiter du marché des énergies renouvelables en forte croissance. Par ailleurs, la baisse rapide des coûts du stockage d’énergie crée, dès désormais une opportunité viable d’adoption des énergies renouvelables lors de la création d’un datacenters. Cette stratégie supporte en même temps le « tout-numérique » et l’éco-responsabilité. Elle donne la possibilité de maximiser l’utilisation des énergies renouvelables pour créer une stratégie énergétique à faible émission de carbone.

Une entreprise soucieuse de sa transformation numérique ne peut pas se permettre des pertes financières ou de productivité résultant d’une coupure de courant – qu’elle vienne du réseau ou du datacenter. La gestion et le stockage d’énergie au niveau du datacenter peuvent alors se révéler comme facteurs décisifs dans la réussite, de l’optimisation des coûts à la flexibilité pour le futur.

Auteur
En savoir plus 
IT Channel Business Development Manager
Eaton
En savoir plus 

Livres blancs A la Une