Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

AWS Auto Scaling : le dimensionnement unifié des apps dans le cloud

L’évolution d’AWS Auto Scaling devrait attirer l’attention des équipes de développeurs.

Dorénavant, sur la plateforme cloud, elles peuvent configurer la mise à l’échelle automatique sur un ensemble de fonctionnalités d’Amazon Web Services mises en place pour un bouquet d’apps dans le cloud depuis une seule interface fédératrice.

La mise à l’échelle automatique s’effectue en effet via un navigateur Internet ou la ligne de commande.

Traditionnellement, la fonction Auto Scaling permet de maintenir la disponibilité d’une application et d’augmenter ou diminuer « dynamiquement et automatiquement » la capacité de calcul (Amazon EC2).

AWS AutoScaling se traduit par un ensemble d’options de mise à l’échelle automatique. Il offre un moyen d’équilibrer les coûts et les dimensionnements.

Concrètement, lorsqu’un seuil de mise à l’échelle donné sera programmé, AWS AutoScaling va créer un ensemble de stratégies de mise à l’échelle.

« Vous n’avez plus besoin de configurer des alertes et des actions de mise à l’échelle pour chaque ressource et chaque service », décrit Jeff Barr, Chief Evangelist pour AWS, dans un billet de blog.

« Au lieu de cela, vous pointez simplement AWS Auto Scaling sur votre application et sélectionnez les services et ressources d’intérêt. Ensuite, vous sélectionnez l’option de mise à l’échelle souhaitée pour chacun, et AWS AutoScaling fera le reste, vous aidant à découvrir les ressources évolutives et ensuite à établir un plan de mise à l’échelle en fonction de vos ressources de prédilection. »

Cette nouvelle fonctionnalité est disponible immédiatement dans certaines zones géographiques aux Etats-Unis mais aussi l’Irlande et Singapour (zone Asie-Pacifique).

Ce type de fonction « autoscaling » est pratique pour la gestion des ressources cloud exploitées est mise en place par l’ensemble des grands acteurs du marché.

Microsoft l’avait inséré sur Azure à  partir de juin 2013. Google a suivi en novembre 2014 en l’adaptant à Google Compute Engine en mode bêta public.

Recent Posts

Cyberscore : comment le « Nutri-Score de la cyber » prend forme

Forme, portée, mise en œuvre... Plus d'un an après le dépôt de la proposition de…

11 heures ago

AWS re:Invent 2021 : les annonces au premier jour

Comment évolue la stratégie produit d'AWS ? Retour sur quelques annonces qui ont jalonné la…

13 heures ago

Cybersécurité : Quest Software racheté 5,4 milliards $ par Clearlake

Quest Software (gestion IT, cybersécurité, intelligence des données) passe sous le contrôle du fonds d’investissement…

15 heures ago

Firewalls : qui sont les principaux fournisseurs ?

Qui sont les têtes d'affiche des firewalls et qu'attendre de leurs offres respectives ? Éléments…

18 heures ago

La France a-t-elle les moyens de mesurer la menace ransomware ?

La France a-t-elle les outils pour évaluer la menace ransomware ? Éléments de réponse sous…

2 jours ago

Antitrust : Nextcloud rallie l’écosystème français contre Microsoft

Une dizaine d'entreprises françaises se liguent à la plainte que Nextcloud a déposée en début…

2 jours ago