Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

AWS Auto Scaling : le dimensionnement unifié des apps dans le cloud

L’évolution d’AWS Auto Scaling devrait attirer l’attention des équipes de développeurs.

Dorénavant, sur la plateforme cloud, elles peuvent configurer la mise à l’échelle automatique sur un ensemble de fonctionnalités d’Amazon Web Services mises en place pour un bouquet d’apps dans le cloud depuis une seule interface fédératrice.

La mise à l’échelle automatique s’effectue en effet via un navigateur Internet ou la ligne de commande.

Traditionnellement, la fonction Auto Scaling permet de maintenir la disponibilité d’une application et d’augmenter ou diminuer « dynamiquement et automatiquement » la capacité de calcul (Amazon EC2).

AWS AutoScaling se traduit par un ensemble d’options de mise à l’échelle automatique. Il offre un moyen d’équilibrer les coûts et les dimensionnements.

Concrètement, lorsqu’un seuil de mise à l’échelle donné sera programmé, AWS AutoScaling va créer un ensemble de stratégies de mise à l’échelle.

« Vous n’avez plus besoin de configurer des alertes et des actions de mise à l’échelle pour chaque ressource et chaque service », décrit Jeff Barr, Chief Evangelist pour AWS, dans un billet de blog.

« Au lieu de cela, vous pointez simplement AWS Auto Scaling sur votre application et sélectionnez les services et ressources d’intérêt. Ensuite, vous sélectionnez l’option de mise à l’échelle souhaitée pour chacun, et AWS AutoScaling fera le reste, vous aidant à découvrir les ressources évolutives et ensuite à établir un plan de mise à l’échelle en fonction de vos ressources de prédilection. »

Cette nouvelle fonctionnalité est disponible immédiatement dans certaines zones géographiques aux Etats-Unis mais aussi l’Irlande et Singapour (zone Asie-Pacifique).

Ce type de fonction « autoscaling » est pratique pour la gestion des ressources cloud exploitées est mise en place par l’ensemble des grands acteurs du marché.

Microsoft l’avait inséré sur Azure à  partir de juin 2013. Google a suivi en novembre 2014 en l’adaptant à Google Compute Engine en mode bêta public.

Recent Posts

Transition numérique : une solide croissance à deux chiffres

Les investissements mondiaux dans les technologies et services de transformation numérique progresseraient de plus de…

16 heures ago

Classement Forbes : 20 milliardaires de la Tech

De Jeff Bezos (Amazon) à David Duffield (Workday), voici la liste Forbes des 20 personnalités…

21 heures ago

Dix pistes d’action pour sécuriser l’open source

Comment améliorer la sécurité de l'open source ? Éléments de réponse avec le plan d'action…

22 heures ago

Twitter : Elon Musk joue les équilibristes

Après avoir annoncé la suspension de l'accord pour le rachat de Twitter, Elon Musk s'est…

4 jours ago

Cybersécurité : CyberArk crée un fonds doté de 30 millions $

Financer une nouvelle génération de start-up des technologies de cybersécurité, c'est l'objectif affiché par CyberArk…

4 jours ago

Silicon Day Workplace : quelle Digital Workplace à l’heure du travail hybride ?

Silicon.fr vous invite à Silicon Day Workplace, une journée dédiée aux enjeux de la Digital…

4 jours ago