Pour gérer vos consentements :
Categories: CloudIAAS

AWS : le Cloud est la machine à cash d’Amazon

Le dernier trimestre fiscal d’Amazon (clos fin septembre) a déçu les investisseurs. En cause : une rentabilité en-deçà des attentes (52 cents par action là où les analystes en espéraient 78). Mais l’activité Cloud, Amazon Web Services (AWS), reste, elle, très bien orientée. A 3,2 milliards de dollars, le chiffre d’affaires Cloud du géant du e-commerce progresse de 55 % sur un an. Pour un bénéfice opérationnel qui a doublé en un an, passant de 428 à 861 millions de dollars au troisième trimestre 2016. Le cap du milliard est à portée.

Sur les 9 premiers mois de l’année, AWS a réalisé un chiffre d’affaires de près de 8,7 milliards de dollars, à comparer aux 5,5 milliards engrangés un an plus tôt à pareille époque. Soit une croissance de 59 %. Peu à peu, la progression du leader du Cloud public tend toutefois à ralentir, conséquence logique de la taille qu’il a désormais atteint. Sur les 9 premiers mois de 2015, AWS enregistrait encore une progression de 70 % de son activité.

AWS soigne ses marges

Notons d’ailleurs qu’AWS a entamé une stratégie de diversification de ses activités pour trouver de nouveaux relais de croissance : jusqu’alors apôtre du Cloud public, le leader du Iaas met de l’eau dans son vin en signant un accord avec VMware afin de prendre pied dans le Cloud hybride.  Par ailleurs, la société a lancé différentes solutions facilitant la migration des environnements on-premise (comme Database Migration Service ou Schema Conversion Tool), preuve de sa volonté d’élargir ses marchés à l’informatique ‘traditionnelle’, dont le centre de gravité reste les datacenters des grandes entreprises et non les grands centres de données du Cloud.

Au niveau rentabilité, l’activité Cloud s’affiche plus que jamais comme la locomotive groupe. L’activité amène près de 2,2 milliards de dollars de résultat opérationnel sur les 9 premiers mois de l’année. C’est 40 % de plus que ce que rapporte le e-commerce aux Etats-Unis sur la même période (rappelons que cette activité est largement déficitaire pour Amazon en dehors de la première économie mondiale). Au cours du troisième trimestre fiscal, le Cloud pèse 74 % de l’excédent brut d’exploitation d’Amazon. La marge d’AWS atteint ainsi 31 % lors du troisième trimestre 2016, 6 points de mieux par rapport à la même période de 2015.

A lire aussi :

AWS va ouvrir des datacenters en France en 2017

AWS plaide pour l’extension du domaine du Cloud au legacy

crédit photo © christophe lagane – Silicon.fr

Recent Posts

Arm-NVIDIA : de la Chine aux USA, les barrières se dressent

Aux États-Unis, un nouvel obstacle se dresse face au projet de fusion Arm-NVIDIA. Quelles autres…

2 jours ago

Géolocalisation en entreprise : un suivi proportionné ?

Utilisés dans le cadre professionnel, smartphones et véhicules peuvent être géolocalisés par l'employeur. Qu'en pensent…

2 jours ago

Salesforce : avec Bret Taylor, Marc Benioff prépare sa succession

Promu co-CEO, Bret Taylor pilote avec Marc Benioff le prochain chapitre de Salesforce. Leurs mots…

3 jours ago

Data et cybersécurité : les métiers les plus mouvants du SI ?

Les métiers de la data et de la cybersécurité concentrent une part importante des évolutions…

3 jours ago

Teams Essentials : une réponse à la Commission européenne ?

Microsoft dégaine une offre qui permet d'accéder à Teams indépendamment de sa suite bureautique cloud.…

3 jours ago

« Convergences numériques 2022 » : le Cigref, Numeum et d’autres interpellent les présidentiables

Cigref, Numeum, Cinov, Afnum... L'industrie numérique française sert les rangs pour peser sur les programmes…

3 jours ago