AWS : vers une deuxième puce maison pour les serveurs ARM

CloudComposantsPoste de travail

Il y a un an, AWS dévoilait Graviton, son premier processeur ARM conçu en interne. Un deuxième pourrait bientôt officiellement s’y ajouter.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Vers un deuxième processeur ARM « made in AWS » ?

Une annonce lors de la conférence re:Invent – qui se déroulera du 2 au 6 décembre – n’est pas à exclure.

aws-gravitonLa branche cloud d’Amazon serait en tout cas à pied d’œuvre. La puce sur laquelle elle travaille serait « au moins 20 % plus rapide » que celle présentée voilà un an (et en photo ci-contre)*.

Nommée Graviton, elle est basée sur le noyau 64 bits Cortex-A72 (famille ARMv8).
On la trouve dans les instances EC2 A1, récemment déclinées en bare metal. Avec jusqu’à 16 coeurs physiques et 32 Go de mémoire, elles ciblent les charges de travail évolutives telles que les serveurs web et les flottes de mise en cache.

La nouvelle génération pourrait proposer 32 cœurs physiques, sur la base de la microarchitecture Neoverse N1. Elle embarquerait un contrôleur de commande (fabric) pour accélérer la communication au niveau des serveurs.

* Il n’est pas si évident d’obtenir un rapport prix/performance plus intéressant qu’avec les serveurs actuels, expliquait AWS à ceux qui critiquaient son manque de support à l’architecture ARM.

Photo d’illustration © Tom Raftery via VisualHunt.com / CC BY-NC-SA

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :