AWS : quand Jeff Bezos vante sa pépite aux actionnaires d’Amazon

Cloud

Pour sa lettre annuelle aux actionnaires d’Amazon, Jeff Bezos plébiscite AWS, un succès né de l’écoute de ses clients.

Tous les ans depuis 1997, Jeff Bezos, le patron d’Amazon publie sa lettre aux actionnaires.  Et l’édition de cette année est une véritable ode au succès d’Amazon Web Service (AWS).
 
Le patron fondateur d’Amazon s’enorgueillit de l’intuition qu’a eu la société de le développer.
 » Personne n’a demandé AWS. Personne. Il s’avère que le monde était prêt et avide d’une offre comme AWS mais ne le savait pas. Nous avons eu une intuition, suivi notre curiosité, pris les risques financiers nécessaires et commencé à construire – retravailler, expérimenter et réitérer d’innombrables fois au fur et à mesure de notre progression. » écrit-il.

L’avenir d’AWS passe par l’IA 

 
A l’avenir, Amazon compte injecter plus d’IA pour qu’AWS puisse gérer  sur-mesure des téra ou des pétaoctets de bases de données issues des applications. Pour lui le cahier des charges est clair : il faut leur fournir des latences réduites, des traitements en temps réel et pouvoir soutenir des millions de requêtes par seconde. 
 
Enfin Bezos insiste sur la prise de risque dans l’innovation. Selon lui, il faut en prendre car ils resteront mesurés vu la taille d’Amazon. Il ajoute qu’un seul gros pari gagnant peut désormais couvrir le coût de plusieurs échecs.
 
Dans la lettre, il cite des exemples de flops tel le Fire Phone, qui fut le plus gros échec financier de la société. Et pourtant, à peu près en même temps, Amazon a développé Echo qui est devenu un succès.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur