Axalto fournira le nouveau passeport américain

Cloud

Axalto, leader mondial de la carte à microprocesseur, annonce qu’il a été choisi par l’administration fédérale pour fournir la technologie qui équipera les futurs passeports électroniques américains

Le Département d’Etat américain a choisi la technologie Axalto afin de se conformer aux nouvelles exigences sécuritaires édictées l’année dernière par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI). Ce passeport, qui d’après les prévisions sera en circulation à partir de 2006, est équipé d’une puce électronique sans contact de grande capacité, insérée dans sa couverture. Cela permet d’y renseigner des données biométriques et de bénéficier de fonctionnalités de sécurité accrues, en plus des informations qui sont déjà imprimées aujourd’hui sur les passeports. Axalto affirme que son matériel fonctionnera pendant les dix années de validité d’un passeport. Déjà en septembre 2004, le fabricant de cartes à puces avait annoncé une nouvelle commande de 800.000 cartes d’identification pour le ministère américain de la Défense, ce qui portait à plus de 5,7 millions le total de cartes livrées par le groupe à ce client. Or derrière ces bonnes nouvelles, la question de l’avenir d’Axalto reste posée. En effet, depuis le 17 septembre 2004 dernier, son ancien propriétaire, le groupe Schlumberger, s’est séparé des 12,5% de parts qu’il détenait encore; le fabricant de cartes à puce n’a plus d’actionnaire de référence. Ce secteur, où l’industrie française fait figure de pionnier, tend à devenir de plus en plus stratégique compte tenu de l’importance accrue que revêt la sécurité. Dans ce contexte, il ne serait pas surprenant d’apprendre qu’une entreprise américaine puisse être tentée de prendre le contrôle d’Axalto.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur