Azul Systems fait exploser les performances de Java

Logiciels

La Managed Runtime Initiative lancée par Azul Systems vise à améliorer les performances d’exécution du code managé. La compagnie propose une première implémentation de ses concepts, prenant la forme d’une version modifiée de l’OpenJDK, dédiée à Linux.

Le code managé (ou code géré) est de plus en plus commun. Les concepts qu’il utilise (présence d’une machine virtuelle, ramasse-miettes, contrôle de l’exécution du code, etc.) sont présents dans .NET et Java, mais aussi en partie au sein de certains langages de programmation.

Toutefois, ces techniques ont un coût en terme de performances. Fort de ce constat, Azul Systems, un spécialiste des solutions Java temps critique, a décidé de lancer l’initiative pour l’amélioration des environnements d’exécution managés ( Managed Runtime Initiative ). L’objectif de la compagnie est de fournir des composants qui permettront d’améliorer le fonctionnement des runtimes gérés, comme Java, .NET, Python ou Ruby. La compagnie estime qu’en améliorant les interfaces présentes entre un runtime géré et le reste du système, que ce soit vers le bas (OS, hyperviseur et matériel) ou vers le haut (librairies, langages et frameworks applicatifs), des améliorations spectaculaires des performances pourront être obtenues.

« On constate une discordance manifeste entre les besoins desruntimesgérés et les capacités fournies par les systèmes d’exploitation et les hyperviseurs », constate Scott Sellers, CEO d’Azul Systems. « Par conséquent, lesruntimestels que Java sont gravement limités par des temps de réponse inconsistants, une utilisation inefficace des ressources matérielles et une absence de modularité. L’objectif de cette initiative est de faire face à ces défis de manière holistique, en favorisant des avancées techniques sur l’intégralité de la pile système. »

« Les solutions d’Azul, qui ont fait leurs preuves en matière de réactivité duruntimeet de collecte des déchets, constituent une composante clé de notre contribution. Elles montrent également qu’en coordonnant les améliorations sur l’ensemble duruntimeet des couches OS, la réactivité, l’échelle et la vitesse de traitement de Java peuvent être multipliées par 100, si ce n’est plus », ajoute Gil Tene, CTO d’Azul Systems.

La Managed Runtime Initiative permettra également de jeter un pont entre les vendeurs commerciaux et la communauté open source. Azul Systems propose une première implémentation de ses concepts, qui prend la forme de versions modifiées de l’OpenJDK 6 et du noyau Linux, capables de travailler plus efficacement de concert. Le tout ne fonctionne aujourd’hui que sur l’architecture x86, les tests ayant été conduits sur une Fedora 12.

James Gosling, le père de Java qui a récemment quitté Oracle, se réjouit de cette annonce et explique que « lesruntimesgérés ont beaucoup progressé depuis le milieu des années 90. Cependant, le reste de la pile système n’a pas évolué de manière à répondre aux besoins de ces nouveaux environnements d’application qui tiennent une place tellement importante aujourd’hui. Cette initiative servira à apporter de nouvelles fonctionnalités à la pile système et à libérer lesruntimesgérés afin qu’ils puissent continuer à croître et évoluer ».


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur