Azure DevOps succède à Visual Studio Team Services (VSTS)

CloudCollaborationLogiciels

Microsoft repositionne son ensemble d’outils de développement logiciel en mode collaboratif Visual Studio Team Services (VSTS) en tant qu’Azure DevOps.

Microsoft annonce, dans un billet de blog, Azure DevOps pour succéder à Visual Studio Team Services (VSTS), anciennement Visual Studio Online.

Une migration transparente pour les développeurs

Pour rappeler, VSTS est le service de Microsoft permettant de collaborer au développement et au déploiement de code logiciel.

Il comprend des référentiels Git pour le contrôle des sources, des outils de compilation, de planification, de suivi du travail, de test et la prise en charge des extensions de services connexes tels que Slack, ainsi qu’une myriade d’autres services Azure.

Microsoft tente de rassurer les développeurs inquiets en avançant qu’il n’y a pas fonctionnalités en moins. Au lieu de cela, VSTS aura plus de choix et de contrôle.

Concernant les URL de projet, elles vont passer de xyz.visualstudio.com à dev.azure.com/xyz.

Microsoft met en place des redirections automatiques pour éviter les liens brisés.

Quant aux utilisateurs de Team Foundation Server (TFS), la version sur site destinée aux développeurs peu enclins à se lancer dans la gamme de produits cloud de Microsoft, ils pourront continuer à bénéficier de mises à jour.

Mais, TFS devient Azure DevOps Server lors de la prochaine mouture.

La tarification

Les services de VSTS fonctionnent avec le cloud public et privé, de sorte que les utilisateurs ont la possibilité de les exécuter dans leurs propres data centers.

En ce qui concerne la tarification, Azure DevOps est gratuit pour les projets open source et les petits projets (jusqu’à cinq utilisateurs). Pour les grandes équipes, le coût varie de 30 dollars par mois (pour 10 utilisateurs) à 6 150 dollars par mois (pour 1 000 utilisateurs).

Il est intéressant de noter qu’Azure Pipelines propose des CI / CD (Continuous Integration / Continuous Delivery) gratuits avec des minutes illimitées et 10 travaux parallèles pour chaque projet open source. La plupart des principaux projets open source utilisent déjà Azure Pipelines pour les CI et CD, notamment Atom, Cpython, Pipenv, Tox, Visual Studio Code et TypeScript.

En 2017, Microsoft avait lancé son premier service utilisant la marque “Azure DevOps” avec Azure DevOps Projects.

Ce service permet aux développeurs de lancer une application basée sur un service d’application Azure, puis de la surveiller à partir d’une vue unique via le portail d’Azure.

(Crédit photo : @Microsoft)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur