Azure Service Fabric, le premier PaaS de Microsoft dans les microservices

CloudDéveloppeursDSIEditeurs de logicielsPAASProjetsServeursVirtualisation

Microsoft a levé le voile sur la plateforme as a service Azure Service Fabric qui a vocation à aider les développeurs à travailler sur les microservices. Une méthode en plein devenir.

Ce nom commence à fleurir comme le buzz du début de l’année 2015 : Microservices. Qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’une autre façon de développer des applications. En effet, ces dernières sont architecturées comme un ensemble de petites applications (ou services) autonomes qui communiquent entre elles par des API. Elles sont conçues pour répondre à une fonction métier spécifique et doivent pouvoir être déployées facilement et indépendamment. On parle aussi de micro segmentation des applications. Cette architecture est notamment utilisée par des sociétés comme Google et popularisée par Docker et CoreOS via la technologie des conteneurs.

Reste que pour accompagner les développeurs dans cette évolution, la plupart des acteurs de l’IT travaille sur des outils pour faciliter la création et le déploiement des microservices. Hier, VMware a annoncé deux projets Open Source dont une distribution allégée Linux pour cette architecture microservices, ainsi qu’un outil de gestion des accès et des identités capable de sécuriser la communication entre les différents composants des applications.

Des outils d’automatisation et de gestion de cycle de vie

Aujourd’hui, c’est à Microsoft de rentrer dans la danse en présentant Azure Service Fabric, une déclinaison de la plateforme ‘as a service’ de l’éditeur dédiée pour les architectures de microservices en mode Cloud. Elle fournit un ensemble d’outils pour déployer, mettre à jour automatiquement les versions d’applications, surveiller le fonctionnement, etc. Cette solution a été utilisée pour la création de plusieurs applications de Microsoft, comme l’explique Mark Russinovich, CTO de la division Azure, sur un blog. « Skype for Business, InTune, Event Hubs, DocumentDB, Azure SQL Database (hébergeant plus de 1,4 million de bases de données clients) et Bing Cortana (capable de traiter jusqu’à 500 millions d’évaluations par seconde) reposent sur Azure Service Fabric avec une approche microservice. » Par contre, la plateforme ne sera dans un premier temps compatible qu’avec les environnements Windows. La prise en charge du monde Linux est prévue dans un proche avenir.

La plateforme s’adresse aux développeurs et aux fournisseurs de services (éditeurs de logiciel notamment) pour créer et déployer rapidement des applications. Pour l’utiliser, il faudra attendre encore un peu, car Microsoft va la lancer officiellement en version Preview lors de l’évènement Build qui se déroulera à partir du 28 avril à San Francisco.

A lire aussi :

Avec Lightwave et Photon, VMware allège et sécurise les conteneurs Linux
Microsoft lance sa fabrique à applications Cloud, Azure App Service


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur