Backblaze partage le design de son stockage 180 To

CloudStockage

Backblaze rend public le design de sa troisième génération de serveurs de stockage low-cost et gros volumes Storage Pod.

Encore une start-up de la Silicon Valley que nous avions rencontrée, et qui continue son bonhomme de chemin… Backblaze propose un service de stockage en ligne avec une accroche simple : stockage illimité pour 3,96 dollars par mois. Difficile de faire mieux. Mais comment font-ils cela ?

Pour réaliser une telle offre, Backblaze a une particularité : la jeune pousse développe ses propres baies de stockage, qui sont hébergées dans des datacenters de la Silicon Valley. Mieux encore, elle n’a pas hésité à publier et à partager le design de ses produits !

Ainsi en est-il de Storage Pod 3.0, la dernière version de son serveur de stockage, dont la capacité atteint 180 To sur un rack 4U !

Backblaze avait débuté avec les 67 To de capacité maximale embarqués sur Storage Pod 1.0, en 2009, dont il avait révélé le design un an après.

Puis le constructeur avait enchainé en 2011 avec Storage Pod 2.0 et sa capacité de 135 To, de quoi doubler la capacité et les performances de son stockage.

Backblaze Storage Pob 3.0

Backblaze renouvelle l’opération. La troisième génération des Storage Pod embarque :

  • 1 châssis 4U : le châssis accueille 3 banques de 15 baies anti-vibration pouvant recevoir jusqu’à 45 disques durs 2,5 et/ou 3,5 pouces. Avec des disques 3,5″ de 4To, la capacité maximale (dans l’état actuel des disques durs) est de 180 To ;
  • 2 alimentations de 750 W ;
  • 1 carte mère Supermicro MBD-X9SCL-F (MicroATX) ;
  • 1 processeur Intel Core i3-2100 : cette nouvelle génération de processeurs est plus rapide, 3,1 GHz, supporte jusqu’à 32 Go de RAM, et se montre moins gourmande, 65 W.
  • 8 Go de mémoire DDR3 (2 x 4 Go DDR3-1330) ;
  • 6 ventilateurs ;
  • 3 cartes PCI Express SATA II 4 Ports contrôleur RAID ;
  • 1 disque dur boot 160 Go 2,5 pouces ;
  • divers composants et accessoires.

Backblaze a souhaité pousser très loin la transparence de son offre. L’ensemble est précisément chiffré par le constructeur à 1942,59 dollars, sans les disques durs de stockage (à lire sur le blog Backblaze). Les racks équipés et montés peuvent également être acquis auprès de Backblaze…

Stockage au meilleur du prix

La cible ici est de disposer de la concentration capacitaire maximale afin de proposer le stockage de données le moins cher. De quoi intéresser les services gros consommateurs de stockage, pour le transactionnel au plus proche du temps réel, les très gros volumes de stockage, ou encore l’archivage sur disques durs. Ici, c’est le volume qui est recherché, pas la performance comme sur le stockage flash qui alimente une partie de l’actualité.

Parmi les clients de Backblaze on trouve par exemple des services d’information géographique, The Geographic Information Network of Alaska, d’imagerie médicale, Vanderbilt University Institute of Image Science, de R&D, NASA Jet Propulsion Laboratory, ou encore de vidéos, Netflix, ce dernier s’étant inspiré du constructeur pour créer ses Open Connect Appliances dans une approche Open Compute.

En capacité économique de 135 To, avec des disques durs 3,5 pouces de 3 To, le coût au téraoctet de Storage Pod 3.0 est de 56,06 dollars, soit 0,0561 dollar/Go. La version Pod 2.0 est encore moins chère, 0,0547 dollar/Go, mais avec des performances inférieures. Enfin, en capacité maximale, Storage Pod 3.0 180 To, avec des disques durs 3,5 pouces de 4 To, le coût au téraoctet est de 59,54 dollars ou de 0,0595 dollar/Go.

Des chiffres poussés à l’extrême qui pourraient servir d’étalon pour les offres de stockage, on premise ou cloud…


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur