Banque en ligne : 22 millions de français adeptes en 2013 ?

Régulations

Les Français deviendraient-ils accro des services de la banque en ligne ? C’est ce que prévoit Forrester Research, cabinet d’études

22 millions de personnes, soit 42% des clients des banques en France, utiliseront des services bancaires en ligne d’ici 2013. C’est du moins ce que prévoit l’étude sur « les opérations bancaires en ligne pour 2008-2013 », menée par Forrester Research, le cabinet d’études, publiée ce 18/02. Les analystes ont questionné 4.119 Français sur leur utilisation actuelle d’internet, leur comportement vis-à-vis de leur banque, et leur ressenti vis-à-vis des services en ligne.

Aujourd’hui, le cabinet estime que les services bancaires en ligne comptent 15 millions d’utilisateurs, soit 13% de la population adulte en France. Un chiffre déjà au dessus de la moyenne européenne. “Les pays nordiques comme la Suède ou les Pays bas sont en tête, avec environ deux tiers des adultes qui utilisent les services bancaires en ligne, alors que l’Italie et l’Espagne sont loin derrière” estime Benjamin Ensor, analyste auprès du cabinet. Qui estime que cette tendance devrait se développer à ce même rythme au cours de cinq années à venir. Parmi les facteurs favorables à cette croissance, l’étude évoque la forte généralisation du haut débit, qui équipe 45% des foyers connectés, ainsi que le taux d’utilisation de l’internet chez les Français : trois sur cinq surfent. De plus, le e-commerce commence à rentrer dans les habitudes des consommateurs.

D’après l’étude, 53% des Internautes font du shopping en ligne, ce qui fait de la France le troisième plus gros marché du e-commerce en ligne. De fait, les craintes concernant la sécurité “sont de plus en plus réduites“, chez les consommateurs explique Benjamin Ensor. Quant aux utilisateurs de services bancaires en ligne, ils sont jeunes, généralement diplômés, travaillent à plein temps et disposent de meilleurs revenus et de plus de capitaux immobiliers que la moyenne française. Transfert en ligne

Coté offre, les établissements bancaires vont tout faire pour convaincre leurs clients de les rejoindre sur le web, notamment en réduisant en éliminant les coûts des services en ligne que beaucoup facturent encore aujourd’hui, estime l’étude.

Les services bancaires électroniques ont une longue histoire en France. Les premiers systèmes de services bancaires sur Minitel ont commencé dans les années 1980, et certaines banques tells que la BNP Paribas ont introduit les services bancaires en ligne à la fin des années 1990. Après un démarrage en demi teinte, les services bancaires sur Internet ont décollé” explique Benjamin Ensor. Parmi les utilisateurs de services bancaires en ligne interrogés, 95% avaient consulté leurs comptes dans les trois derniers mois, 20% avaient payé une facture. “Ils effectuent pour l’essentiel des opérations simples” commente Benjamin Ensor.

Néanmoins, d’après l’étude, ces services bancaires en ligne commencent à supplanter l’utilisation des canaux classiques, comme les Dab ou les guichets.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur