Pour gérer vos consentements :

Base de données : AWS lance DocumentDB basé sur MongoDB

AWS vient de lancer DocumentDB, une nouvelle offre de base de données compatible avec l’API MongoDB.

Le groupe la décrit comme une «base de données rapide, évolutive et hautement disponible, conçue pour être compatible avec vos applications et outils MongoDB existants».

Un système de gestion de base de données basé sur MongoDB

Concrètement, DocumentDB consiste en une nouvelle base de données d’AWS «conçue pour être compatible avec vos applications et outils MongoDB existants», explique Jeff Barr, l’évangéliste d’AWS, dans un article de blog.

Elle fonctionne avec MongoDB version 3.6, qui a été introduite en novembre 2017, et «implémente l’API MongoDB 3.6 en émulant les réponses qu’un client MongoDB attend d’un serveur MongoDB».

On peut dire que DocumentDB est une version reconditionnée de MongoDB, le système de gestion de base de données open source développé par la société du même nom. MongoDB

AWS ne promet toutefois pas que son service fonctionnera avec toutes les applications utilisant MongoDB.

MongoDB n’a pas tardé à réagir

Lors du lancement, DocumentDB prendra en charge les services MongoDB les plus largement utilisés, selon Shawn Bice, vice-président des bases de données non relationnelles au sein d’AWS.

MongoDB n’a pas tardé à répondre à cette annonce.

Ainsi, un porte-parole de MongoDB a souligné que l’API 3.6 avec laquelle DocumentDB est compatible a maintenant deux ans et ne dispose de ce fait pas de la plupart des fonctionnalités les plus récentes, notamment les transactions ACID, les clusters mondiaux et la synchronisation mobile.

Shawn Bice explique que «tandis que d’autres sociétés ont adopté la même approche d’émulation que celle que nous avons pour fournir un service compatible MongoDB, personne n’a encore construit le système de stockage unique, distribué, tolérant aux pannes, hautement évolutif et auto réparant qu’AWS doit fonctionner de manière transparente avec MongoDB.»

Et d’ajouter que «cet effort a nécessité plus de deux ans de développement et nous sommes ravis de le mettre à la disposition de nos clients aujourd’hui. «

Recent Posts

Les choix d’OpenAI pour GPT-4o mini

Un modèle GPT-4o mini rejoint le catalogue d'OpenAI. De la conception à l'évaluation, il a…

6 minutes ago

Le Réseau interministériel de l’État, sujet à dépendance

La Cour des comptes appelle à formaliser et à professionnaliser certains aspects du RIE, tout…

20 heures ago

Etalab en position de faiblesse au sein de la Dinum

La Cour des comptes attire l'attention sur le risque d'affaiblissement d'Etalab, privé, ces dernières années,…

23 heures ago

Une Dinum « balbutiante » sur l’open data et les logiciels libres

Missions historiques de la Dinum, l'ouverture des données publiques et la promotion des logiciels libres…

1 jour ago

Pour son premier LLM codeur ouvert, Mistral AI choisit une architecture alternative

Pour développer une version 7B de son modèle Codestral, Mistral AI n'a pas utilisé de…

2 jours ago

Microsoft x Inflection AI : l’autorité de la concurrence britannique lance son enquête

L’Autorité de la concurrence et des marchés (CMA) britannique ouvre une enquête sur les conditions…

2 jours ago