Pour gérer vos consentements :

Base de données : Redis Labs plus solide face à la concurrence

Redis Labs, la société qui promeut la base de données in-memory Redis (sous licence BSD) et l’édition commerciale Redis Enterprise, a le vent en poupe.

La croissance rapide de l’entreprise et un changement de licence controversé ont convaincu les investisseurs auprès desquels l’éditeur a levé 60 millions de dollars.

Francisco Partners a mené cette levée de fonds, avec la participation de Goldman Sachs Private Capital Investing, Bain Capital Ventures, Viola Ventures et Dell Technologies Capital.

À ce jour, Redis Labs a réuni un financement total de 146 millions de dollars.

Avec ces fonds, la société fondée en 2011 par Ofer Bengal (CEO) et Yiftach Shoolman (CTO) ambitionne de soutenir la commercialisation de son offre à l’échelle mondiale, avec l’aide de partenaires stratégiques, parmi lesquels Pivotal et Red Hat.

Mais ce n’est pas tout.

Affronter AWS… et bien d’autres

Redis Labs dit aussi vouloir « investir davantage » dans la communauté Redis. Certains contributeurs open source ayant peu appréciés le changement de licence opéré l’an dernier. Comme l’a rappelé Business Insider, ce changement vise surtout à contrer les velléités de fournisseurs cloud (AWS en tête). Ces derniers capturent une grande partie de la valeur de projets open source, mais donnent peu à la communauté en retour. C’est en tout cas le point de vue de l’éditeur basé à Mountain View (Californie).

Pour son directeur général, Redis Labs doit se donner les moyens d’affronter des poids lourds du numérique (AWS, Oracle, SAP…) et de rivaliser avec d’autres systèmes et bases (MongoDB – qui a aussi changé de licence sans contrer AWS toutefois -, Cassandra, MarkLogic…).

Il s’agit, en outre, de devenir un acteur de premier plan capable de proposer « la base de données la plus rapide et la plus efficace au monde », selon les termes de Ofer Bengal.

(crédit photo © Morrowind – shutterstock)

Recent Posts

RGPD : vers une nouvelle méthode de calcul des amendes

Le Comité européen de la protection des données (CEPD) a adopté de nouvelles lignes directrices…

3 heures ago

Qui utilise (vraiment) les outils low code et no code ?

Près de 5 développeurs sur 10 utilisent des outils low / no code. Mais pour…

20 heures ago

DevSecOps : Snyk nomme Adi Sharabani CTO

Snyk a recruté Adi Sharabani au poste de chief technology officer. Il encadre l'évolution technique…

20 heures ago

JavaScript : Meta bascule Jest en open source

Meta a officiellement transféré Jest, son framework de test, à la Fondation OpenJS. Celle-ci s’engage…

21 heures ago

Avec Viva Goals, Microsoft rassemble les collaborateurs autour des objectifs business

Microsoft continue d’étoffer sa plateforme Viva, dédiée à l’expérience collaborateur, en lançant Viva Goals, un…

22 heures ago

Développeurs : Google Cloud pousse Assured OSS

Google Cloud va distribuer un catalogue de bibliothèques logicielles open source approuvées par ses soins.…

1 jour ago