Bases de données: FileMaker 7 adresse 8 tera-octets…

Régulations

La septième version du célèbre logiciel intègre bon nombre de nouveautés, pour PC et pour Mac

Que de chemin parcouru depuis 1983! La première version de Nutshell, l’ancêtre de FileMaker Pro a plus de 20 ans… En neuf ans, l’éditeur FileMaker a connu plusieurs vies: il a été racheté par Claris, et lui même acquis par Apple.

A ce jour, 9 millions d’exemplaires ont été vendus: un tiers sous MacOS et deux tiers sous Windows. La version 7 de son logiciel de gestion de bases de données relationnelles réunit un bouquet de nouveautés accessibles aux ‘PCistes’ et surtout aux possesseurs de Macintosh. Une compatibilité assez rare pour être notée. FileMaker Pro 7 se définit comme une solution de gestion de base de données conviviale et puissante. Sa force: il s’adresse à une cible “intermédiaire”. Ses utilisateurs ne sont pas des informaticiens mais sont capables de résoudre des problèmes à l’aide de la technologie. En clair, ils ne peuvent pas se contenter, vu leurs spécificités de traitement des données, d’utiliser les produits bureautiques classiques, comme Excel de Microsoft, mais ils ne cherchent pas non plus des outils de programmeurs (VisualStudio, JBuilder…), trop complexes. Au programme de la v7, un modèle d’ergonomie: il est ainsi possible de stocker et d’exporter tout type de documents et de fichiers (Excel, Pdf…) par un simple “glisser déposer”. La taille de stockage des fichiers a été revu à la hausse : FileMaker annonce 8 tera-octets (!) par fichier. Avec visualisation graphique des tables Le logiciel permet de créer des scripts, réutilisables dans toute la solution, il intègre le multi-fenêtrage permettant un accès plus rapide à l’information. Ergonomie toujours avec l’amélioration de la représentation graphique de toutes les tables (rubriques et liens de la base de données) qui permet d’organiser et d’afficher des informations associées en reliant les données par un “pointer cliquer”. L’utilisateur peut ainsi visualiser et modifier assez simplement ses bases de données. Le soft est livré avec 30 “modèles” prêts à l’emploi ainsi q’un assistant modèle/rapport qui guide l’utilisateur dans la création de modèles. Enfin, le thème ô combien stratégique de la sécurité n’a pas été oublié, notamment grâce à un nouveau système de contrôle des privilèges. Disponible en version française, FileMaker Pro 7 est vendu 349 euros (179 euros pour une mise à jour). La version développeur (FileMaker Developer 7) est commercialisée 599 euros (499 euros pour la version mise à jour). Et pour les mobiles/PDA aussi

L’éditeur a également pensé aux cadres nomades avec la version “Mobile” de son logiciel. Elle permet aux utilisateurs d’emporter leurs informations durant leurs déplacements.

Il est également possible de synchroniser plusieurs terminaux à une même base de données installée sur un ordinateur de bureau.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur