Bases de données : Oracle talonné par IBM et Microsoft

Régulations

Selon le Gartner, la part de marché du leader continue de s’effriter: 33,9% en 2002 contre 39,7% en 2001

Difficile de rester le premier. C’est un peu le constat fait par Oracle sur le marché des bases de données. Longtemps dominant, l’éditeur se fait aujourd’hui gentiment rattrapé par IBM mais surtout par Microsoft. Ces trois entreprises totalisent 90% de l’activité de ce secteur.

Depuis trois ans, Oracle perd du terrain sur son coeur de marché (bases de données fonctionnant sous Unix): -5,7% entre 2001 et 2002 et sur les ventes globales: -5,8% (chiffres Gartner). IBM de son côté, qui avait presque abandonné ce marché, voit sa part progresser suite au rachat d’Informix et à son engagement vers Linux. Résultat, Big Blue contrôle 36,2% du marché en 2002 contre 33,9% en 2001. Enfin, grand gagnant dans ce secteur: Microsoft, bien qu’il soit arrivé tard sur ce marché. Malgré un seul système d’exploitation, la firme connaît la plus belle progression: 18% en 2002 contre 14,3% un an plus tôt.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur