BEA rejette officiellement l’OPA d’Oracle, sans fermer la porte…

Logiciels

L’éditeur cible de l’appétit vorace d’Oracle ne se dit pas opposé à une offre “raisonnable”… En clair: 6,66 milliards, c’est pas assez!

A force d’être courtisés, les actionnaires de BEA Systems se montrent finalement prêts à céder, mais pas à n’importe quel prix! Ce sont les responsable d’Oracle qui ont fait savoir ce 23 octobre que le conseil d’administration de BEA, par la bouche de Bill Klein (‘vice president ‘business planning et développement) ont officiellement rejeté l’OPA, en ‘cash’ à hauteur de 17 dollars par action [soit 6,66 milliards de dollars], offre valable jusqu’à ce dimanche 28 octobre.

Dans sa déclaration, Oracle précise étonnamment: “Oracle n’a pas intérêt à faire traîner en longueur un processus d’acquisition de BEA”

Traduction possible: le géant du logiciel, pourtant aguéri avec les précédents rachats de JD Edwards et de Siebel, PeopleSoft et, tout récemment Hyperion, ne serait pas disposé à affronter une longue procédure de négociations.

Il est vrai que les dirigeants de BEA Systems ont affiché tout sauf l’enthousiasme.

Depuis le 9 octobre, ils ont tout simplement refuser toute rencontre avec des représentants d’Oracle…

Impossible de dire à ce jour si Oracle fera une nouvelle offre, si oui, sera-t-elle acceptable… Le feuilleton reste ouvert.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur