Belle moisson d’@ au palmarès ‘Ville Internet’

Cloud

Pas moins de 24 villes obtiennent le label ‘5@’ de l’association Ville Internet. Un joli score

Saint-Médard en Jalles (33). – Paiement de parking via mobile, organisation du débat public en ligne… les villes se disputent la priorité, pour développer des usages numériques originaux, pratiques, et “citoyens”.

A ce jour, 303 villes ont déjà été labellisées « Ville Internet », par l’association éponyme (cf. www.villes-internet.net/), ce 14 janvier, à Saint Médard en Jalles, en Gironde. Cette association sans but lucratif accompagne et promeut le développement d’un Internet «  citoyen », dans les villes.  Elle distingue les collectivités qui s’engagent tout particulièrement dans le développement de l’accès public aux TIC et à leurs usages, une ‘e-administration’ tournée vers l’usager, et l’exploration d’une démocratie locale qui tire profit des outils numériques.

Cette année, parmi les  villes labellisées, 24 ont obtenu la distinction suprême, le trophée des ‘5@’.  L’an dernier, elles n’étaient que 16 sur le podium. Le chiffre est donc en nette augmentation, tout comme celui des villes labellisées, témoignant d’une maturité toujours croissante des villes sur ce terrain de l’internet citoyen. Et les villages de moins de 3000 habitants ne sont pas en reste : ils représentent 21% des labellisés, contre 16% l’an dernier.
Néanmoins, ce sont les villes moyennes et les petites villes qui se distinguent comme les  plus dynamiques.  Elles sont situées  un peu partout en France, mais certaines régions sont particulièrement bien représentées : Rhône Alpes, Ile-de-France et Nord Pas-de-Calais. Pionnières et nouvelles venues se mélangent : 40% des villes labellisées en 2011 participent pour la première fois à cette compétition, ce qui témoigne bien d’un intérêt croissant des équipes communales en faveur de l’Internet citoyen.
A noter aussi que les engagements se font aussi sur la durée : près de la moitié des villes labellisées avaient déjà concouru l’an dernier. Et certaines d’entre elles, plusieurs fois  (comme Metz,  125 000 habitants environ ), ou moins ( Aubazine, 788 habitants),  grandes ou petites,  participent depuis plus de dix ans.

Débat public et vie quotidienne
Au delà du nombre de trophées ‘@’ obtenus, les initiatives portées par les villes et mises en avant par l’association témoignent de la variété des politiques locales. Elles touchent à l’e-administration, à l’organisation du débat public et au développement des usages. Par exemple, à Vannes, la mairie promeut des sessions de sensibilisation aux dangers de l’Internet dans les écoles élémentaires, en collaboration avec une animatrice du centre multimédia de la mairie. Au programme : les contenus illicites, les prédateurs, la sécurité informatique, la propriété intellectuelle, les fausses informations, la protection de la vie privée…A Metz, les habitants peuvent  régler leur place de stationnement par un simple appel ( gratuit) depuis leur mobile, grâce à un service mis en place par la mairie. Les écoliers d’Epinal (88, Vosges) participent à un concours de dessin électronique. Quant aux citoyens d’Agen, ils peuvent participer à la concertation pour la rénovation du centre ville en ligne. La mairie d’Isle Adam a planché sur un site internet accessible à tous les citoyens, même s’ils sont touchés par un type de déficience.

Partage d’expériences
Ces pratiques novatrices, mises en œuvre par des villes pionnières,  sont partagées sur la plate-forme de l’association (www.villes-internet.net) , destinée à en favoriser la diffusion et la dissémination auprès des autres collectivités locales. Le succès du label, et la croissance du nombre d’adhérents à ( 1360 à ce jour)  croit, témoignant de l’intérêt croissant des élus. Qui s’organisent,  dans un pays doté seulement d’un ministre  de l’ « économie » numérique, un intitulé restrictif par rapport aux enjeux de la société numérique.  En 2010, d’après l’institut d’études Credoc, un habitant en France sur quatre n’accède toujours pas à Internet !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur