Une belle mort pour le Web Standards Project

Régulations

Le Web Standards Project met fin à son existence avec la sensation du devoir accompli.

C’est en 1998 qu’a été créé le WaSP, Web Standards Project. À l’époque régnait la guerre des navigateurs. Microsoft et Netscape s’affrontaient au détriment des utilisateurs et des développeurs de sites web qui devaient s’adapter aux problématiques d’incompatibilité affichées par ces deux éditeurs.

Voilà pourquoi un groupe de web designers, emmené par Glenn Davis, George Olsen et Jeffrey Zeldman, a créé le WaSP, dans le but de ramener les acteurs du web à la raison. Rappelons qu’à l’époque un site web devait être développé pour l’un ou l’autre des navigateurs, ce qui compliquait singulièrement la tâche des développeurs et des designers, tout comme celle des internautes.

WaSP s’est appuyé d’une part sur la pression de la communauté du web, emmenée par la vision de Tim Berners-Lee d’un web universel, ouvert et accessible ; et d’autre part sur les travaux du W3C, World Wide Web Consortium, en particulier de standardisation.

C’est d’ailleurs autour des standards du W3C que s’est forgée la rencontre entre les navigateurs des deux ennemis.

“Our Job Here is Done”

Aujourd’hui, 15 ans après, la querelle est bien loin. Certes l’un des protagonistes a disparu, Netscape. Mais il a depuis été remplacé par Apple avec Safari, Mozilla avec Firefox, ou encore Google avec Chrome. Certes Microsoft a cru un instant gagner seul la bataille des navigateurs en proposant son produit gratuitement… Depuis Internet Explorer a perdu de sa superbe et ne cesse de perdre des parts de marché.

Mais surtout les préoccupations des éditeurs sont devenues autres. La compatibilité, voire l’interopérabilité des navigateurs s’imposent à eux, ils n’ont plus d’autre choix que de les respecter s’ils ne veulent pas prendre le risque de perdre leurs clients. Et puis, la question pour les développeurs n’est plus dans le support des navigateurs, mais dans celui des plateformes de lecture, à l’exemple du Responsive Design dont l’objectif est de rendre une page web nativement lisible sur un PC, une tablette ou un smartphone.

Voilà pourquoi les fondateurs de WaSP – et en particulier Jeffrey Zeldman, éditeur du magazine A List Apart considéré comme une référence en la matière – ont pris l’initiative de mettre fin au projet, considérant leur mission accomplie.

Les travaux de l’organisation, webstandards.org, devraient rejoindre les archives du web après 15 années de conseils, de standards, de codes, de tutoriels, etc.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT

Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur