Ben Laden se cache sur… Twitter

Sécurité

A en croire le 304ème bataillon de l’armée américaine, le site de micro-blogging Twitter pourrait servir de refuge potentiel à des activités terroristes.

Après Facebook accusé de voler les données personnelles, c’est au tour du site Twitter.com d’être au centre de la polémique. Dans un rapport émis par le 304ème bataillon de Génie de l’armée des Etats-Unis, les outils utilisés par Twitter (un service de micro-blogging) seraient très utiles à des activités terroristes. L’US Army stigmatise aussi les sites de géolocalisation ou encore les softs de changement de la voix, véritable pain béni pour mener à bien une entreprise terroriste.

Il faut dire que les “tweets”, ces petits messages envoyés instantanément via le site se répandent à une vitesse folle, bien plus rapidement que les fils d’informations continue. Pour exemple, des activistes pendant la Convention nationale républicaine à Minneapolis ont utilisé le site pour partager entre eux des informations sur le déplacement des forces de police pendant la manifestation.

Le rapport tente donc de cibler les principaux utilisateurs du site et leur utilisation dévoyée : “Twitter est aussi devenu un outil d’activisme social pour les socialistes, les collectifs d’associations humanitaires, les communistes, les végétariens, les anarchistes, les athées, les hackers politiques ou encore les communautés religieuses.Tous communiquent entre eux et s’envoient des messages. Le rapport va plus loin, le site peut servir de relais pour des motivations et idéologies extrémistes.

La “démocratisation” d’outils informatiques pourrait donc servir la cause de groupes apparentés au terrorisme ou diffusant des idées extrémistes. Les sites de géolocalisation sont au cœur de la problématique, censés servir au plus grand nombre, ils peuvent naturellement être utilisés par des esprits mal intentionnés.

Le rapport de l’Armée des Etats-Unis soulève donc la traditionnelle question des limites à la liberté d’entreprise individuelle. Faut-il autoriser des outils de plus en plus performants, qui “rognent” sur ceux utilisés à des fins militaires, ou faut-il les brider pour des raisons de sécurité intérieure ? Une question à laquelle les candidats à la Maison Blanche se sont bien gardés de répondre.

A découvrir : eWeekeurope.fr, le nouveau site d’info de NetMediaEurope avec les analyses et tendances du secteur, les tests et prises en main de produits mais aussi les interviews d’experts.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur