Bénéfice solide pour NTT

Cloud

Le premier opérateur japonais anticipe néanmoins un déclin de son chiffre d’affaires

NTT, premier opérateur japonais et premier opérateur mondial en terme de chiffre d’affaires, a dégagé sur la période avril-décembre 2004 un bénéfice de 1.130 milliards de yens (10,82 milliards de dollars), soit 96% de son objectif annuel. Pour le trimestre d’octobre à décembre, troisième de l’exercice, le bénéfice opérationnel est ressorti à 343,36 milliards de yens, contre 365,87 milliards au deuxième, selon les calculs de Reuters (c’est en effet la première fois que NTT publie des trimestriels). Il en a profité pour confirmer sa prévision, revue précédemment en légère hausse, d’un bénéfice d’exploitation de 1.175 milliards de yens sur l’exercice annuel qui s’achèvera le 31 mars, contre un record de 1.560 milliards sur l’exercice précédent 2003/2004, d’autant que les compagnies de télécommunications locales du groupe ont déjà dépassé sur neuf mois leurs objectifs annuels. En revanche, NTT n’a pas relevé ses prévisions en prévenant que la concurrence et la baisse de ses tarifs devraient affecter son chiffre d’affaires.

“Nous ne changeons pas notre prévision parce que nous anticipons un déclin du chiffre d’affaires résultant de la baisse des prix que nous avons engagée en janvier, et nous pourrions être affectés par l’introduction de nouveaux services chez la concurrence”, a déclaré Tetsuya Obata, directeur chez NTT, au cours d’une conférence de presse. Le pôle fixe a été contraint de baisser ses prix le mois dernier pour retenir les usagers qui migrent, toujours plus nombreux, vers le portable. Cette branche d’activité doit faire face à la concurrence de KDDI et Softbank.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur