Bénéfices pour Infineon et STMicroelectronics

Cloud

Les fondeurs ont le vent en poupe mais le Franco-Italien s’en sort mieux que l’Allemand

Après quatre trimestres dans le rouge, le fabricant de semi-conducteurs Infineon fait état de bénéfices pour son deuxième trimestre. Une bonne nouvelle qui n’avait pas été anticipée par les analystes.

Le fondeur annonce un bénéfice avant impôts et charges financières (Ebit) de 28 millions d’euros, contre une perte d’exploitation de 122 millions sur le trimestre précédent. Les analystes tablaient en moyenne sur une perte de 30 millions d’euros. La perte nette ressort à 26 millions, soit trois centimes d’euros par action, contre 183 millions d’euros au trimestre précédent et 47 millions d’euros attendus par le marché. Le chiffre d’affaires a lui aussi dépassé les estimations, augmentant de 19% par rapport au premier trimestre de l’exercice à 1,993 milliard d’euros, contre 1,781 milliard attendu en moyenne par les analystes. La division mémoires, qu’Infineon compte introduire en Bourse, et la division AIM (automobile et industrie) ont été les locomotives de l’activité. La division communications, qui fabrique des puces pour les téléphones portables et les réseaux télécoms, a en revanche creusé sa perte d’exploitation. Infineon ne profite pas de l’essor du marché des mobiles car le groupe allemand reste plus dépendant que ses concurrents de BenQ Mobile (ex-Siemens Mobile), qui perd des parts de marché. Ce qui n’est pas le cas de STMicroelectronics. Le fondeur franco-italien a dégagé un bénéfice net de 132 millions de dollars, soit 14 cents par action après dilution, contre une perte de 31 millions (trois cents) sur la période correspondante de 2005. Son chiffre d’affaires a augmenté de plus de 13% à 2,36 milliards de dollars contre 2,08 milliards, avec un bond de plus de 40% dans l’activité sans fil. Sa marge brute a progressé à 35,4% contre 32,9% un an plus tôt. “ST a très bien démarré l’année, avec un chiffre d’affaires dans le haut de nos objectifs”, se félicite le PDG du groupe Carlo Bozotti dans le communiqué de résultats. Il voit dans la croissance à deux chiffres du CA trimestriel un signe annonciateur de gains de parts de marché pour le groupe cette année. Le deuxième fabricant européen de semi-conducteurs a également tablé sur une croissance séquentielle de 2 à 8% de son chiffre d’affaires pour le trimestre en cours et sur une légère amélioration de sa marge brute.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur