Benoît XVI.com est déjà squatté sur le Net

Régulations

Sur la toile des Internautes pas très catholiques utilisent déjà le nom du nouveau souverain pontife pour créer des domaines. Le “hold-up” se tramait depuis plusieurs jours. Découverte d’un nouveau style de cybersquatting baptisé “PopeSquatting” par les Américains

Ce n’est pas la première “farce” faite par des Internautes au Saint-Siége, seulement cette fois elle ne vient pas de l’amérique latine, spécialiste du cyber-squattage. Dès le 1er avril des cybersquatteurs avaient anticipé le décès de Jean-Paul II en réservant différents noms.

Le conservateur Joseph Ratzinger est donc devenu, hier, le 265e pape de l’Église catholique. Le cardinal allemand a décidé de prendre le nom de Benoît XVI. En anglais, Benoît XVI se dit “Benedict XVI”. Un certain Roger Cadenhead, un écrivain domicilié en Floride, est le grand gagnant de cette loterie improvisée, en effet il avait réservé le nom de domaine BenedictXVI.com. Un vrai miracle! Dans une interview pour le magazine Wired, Cadenhead déclare : “Je l’ai fait par jeu. Et si je ne l’avais pas fait, quelqu’un de moins fréquentable que moi l’aurait fait.” Les revenus qu’il peut espérer de ses bannières publicitaires vont tout de même augmenter. Car la vente du nom n’est pas l’unique moyen de gagner de l’argent. Pour ce qui est de remplir la feuille blanche, croire que l’écrivain était en manque d’inspiration en ce qui concerne les blagues et l’humour “carambar”, c’est une autre histoire. Dans tous les cas, le succès était au rendez-vous, car dès l’annonce de l’élection du nouveau pape, le site a commencé à recevoir plus de 100 connexions par minute.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur