BenQ annonce une perte de 155 millions d’euros

Cloud

Le groupe taIwanais, qui se positionne désormais à la sixième place du marché mondial de la téléphonie mobile, ne réussit pas à relancer l’activité déficitaire de l’allemand Siemens Mobile qu’il s’est offert en juin dernier

BenQ a annoncé ce mardi une perte de 155 millions d’euros pour le quatrième trimestre 2005 contre un bénéfice de de 5,6 millions d’euros il y a un an. Cette mauvaise nouvelle est encore pire que les prévisions les plus pessimistes faites par les spécialistes du marché.

Le groupe qui s’est fortement recentré sur l’activité mobile paye ce changement de stratégie. Selon les Échos, désormais l’activité mobile représente 42% du chiffre d’affaires contre seulement 15% un an auparavant. Interrogé par le quotidien économique, Eric Yu, le directeur financier de BenQ revient sur cette mauvaise nouvelle pour les actionnaires : “la perte résulte principalement de l’acquisition de la division mobile déficitaire de Siemens ainsi que des coûts d’intégration.” Mais l’optimisme n’a pas totalement disparu puisque BenQ estime pouvoir remédier à ce problème au cours du dernier trimestre de l’année en cours. On ne sait pas par quel tour de passe-passe, mais Clément Joos, qui est en charge de ladite division a confirmé cet objectif. Il a notamment évoqué une politique d’économie de près de 100 millions d’euros en 2006 seulement grâce à des réductions de coûts. Dans son rapport annuel 2005, la société taiwanaise indique qu’elle a vendu près de 10,6 millions de terminaux durant le dernier trimestre 2005. Et le groupe ne désespère pas de reconquérir les parts de marché qu’il a perdu au profit des Nokia, Motorola, et consorts.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur