Biens électroniques en 2009 : une année moins mauvaise que prévue

Cloud

Avec un recul de «seulement» 4,2 % des biens de consommations électroniques en France, la catastrophe a été évité, selon GfK

Avec 17,8 milliards d’euros générés en 2009, le marché des biens électroniques (qui concerne les produits informatiques, l’électronique grand public, les télécoms, la photo, les consoles de jeux et les accessoires) accuse une baisse de 4,2 % par rapport à 2008, selon le bilan annuel dressé auprès des revendeurs par GfK. Un moindre mal en regard du contexte économique. « L’année 2009 a donc été ‘moins mauvaise’ que prévue initialement (en janvier 2009, GfK tablait sur une baisse de près de 9% », affirme François Klipfel, directeur général adjoint de GfK. Après une baisse de 3 % en 2008, le secteur retombe en 2009 à son niveau de 2006.

2009 a donc été «sauvé» par le marché de la télévision avec 7,5 millions d’unités vendus. Un record puisque le seuil des 6 millions n’avait jamais été franchi. Une hausse de 25 % sur 2008 entraînée par la baisse du prix moyen qui passe de 755 à 585 euros par écran plat. Le marché reste encore important puisque seulement 1 foyer sur 2 est équipé d’un écran plat. Et la nouvelle génération de téléviseur connecté à Internet, voire supportant l’affichage 3D, arrive pour soutenir cette prometteuse croissance.

gfk2009.jpg

Autre marché porteur, celui des ordinateurs portables. Plus de 4,6 millions d’unités ont séduit les consommateurs en France, soit une progression de 27 %. Deux fois plus qu’en 2006! Pour une croissance en valeur de seulement de 2,5 % à 2,6 milliards d’euros de revenus. Le prix moyen d’un portable tombe sous la barre des 400 euros. Probablement entraîné par le succès des netbooks, ces machines ultra-portables économiques.

Enfin, smartphones et appareils photos numériques ont participé au succès des détaillants. Les ventes des premiers ont atteint 3,6 millions d’unités tandis que les capteurs numériques profitent d’une croissance de 19 % portés par la démocratisation du boîtier reflex qui s’enrichit de nouvelles fonctions comme la prise de vue vidéo.

GfK pense que 2010 devrait poursuivre cet élan de reprise amorcé au cours du second semestre de l’année dernière. Cette année, il devrait se vendre plus d’écrans plats (8 millions portés par la coupe du monde de football et la fin progressive du signal hertzien analogique), plus de smartphones (6,4 millions, dynamisés par l’arrivée de Google Android) et d’ordinateurs portables (5,3 millions). L’arrivée de nouvelles générations de produits tels que les ardoises numériques (tablette PC, livres électroniques) et ordinateur tout-en-un (avec écran tactile porté par Windows 7) devrait également continuer à porter le marché.

« Globalement, l’ensemble des marchés des biens techniques devrait cumuler un chiffre d’affaires de 17,3 milliards d’euros, en baisse de 2,8 % par rapport à 2009. Mais il est possible que ces marchés redeviennent positifs en 2010, en particulier si la baisse des prix sur les téléviseurs ralentit, si les nouveaux téléviseurs 3D se vendent en quantité, ou si de nouveaux produits trouvent enfin leur public (e-readers ou tablettes numériques) », conclut GfK.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur