Bientôt 500 millions de mobiles en Inde

Cloud

La croissance dans le pays est exponentielle

La rapidité de la croissance du marché des mobiles indien a été remarquable. Alors que le pays a mis 13 années pour avoir 250 millions d’abonnés, la vitalité du secteur est telle qu’il est admis qu’ils seront deux fois plus dans seulement deux années, en 2010, selon une étude d’Informa Telecoms & Media. Pensez donc qu’un tel essor ferait pâlir de jalousie n’importe lequel de nos opérateurs hexagonaux.

La vitalité du marché s’explique par une compétition féroce entre opérateurs mais aussi par une demande des consommateurs excessivement forte. Ces deux facteurs sont liés par des investissements importants de la part des opérateurs locaux.

Selon des analyses, la tendance devrait se prolonger au moins jusqu’en 2010, date à laquelle le marché arrivera à une certaine maturité qui lui permettra d’adopter un rythme de croisière plus stable. Déjà l’Inde est le deuxième marché mondial en matière de nombre d’abonnés et le second en matière de rapidité de croissance du secteur… après la Chine.

Dans ce pays des extrêmes, huit millions d’Indiens deviennent des utilisateurs de mobiles chaque mois ! Il faut dire que le marché est très abordable avec des combinés vendus à partir de 15 dollars.

Les rapports convergent même puisque selon le Gartner, le chiffre d’affaires global des opérateurs indiens de téléphonie mobile devrait atteindre 37 milliards de dollars (23,3 milliards d’euros) d’ici à 2012, soit une croissance annuelle moyenne de 18% sur la période 2008-2012.

En 2012, Gartner table sur 737 millions d’utilisateurs de mobiles sur une population totale de plus d’1,1 milliard d’habitants.

Une situation tout à fait logique vu la taille du marché indien. Les transferts de technologie ont également fait leur effet. Un effet “vol d’oiseau” qui s’explique aisément selon Nick Jotischky, chercheur analyste chez Informa, société de conseil en intelligence économique : “L’Inde bénéficie des tarifs les plus bas du monde et fournit de nombreux services. Ces deux facteurs ont contribué à la hausse à la demande des consommateurs“.

Un état de grâce donc qui pourrait bien se poursuivre à l’avenir puisque le marché pourrait bien atteindre une nouvelle phase de croissance avec l ‘arrivée de la 3G. Les premières licences devant d’ailleurs être octroyées par le régulateur indien des Telecoms dès le début 2009. Une bonne raison pour passer le nouvel an sur les terres du Gange et des vaches sacrées.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur