Bientôt 7 milliards d’abonnements mobiles sur Terre

MobilitéRéseaux

Le nombre d’abonnements mobiles se rapproche de celui des habitants sur Terre, selon l’Union Internationale des Télécoms. L’accès à l’Internet fixe reste, lui, plus limité.

Fin 2014, le nombre d’abonnements aux réseaux mobiles (cellulaires) dépassera les 6,9 milliards. Dont 78% en provenance des pays en développement. La région Asie-Pacifique concentrera à elle seule plus de la moitié des utilisateurs mobiles (3,6 milliards). A noter que 2,3 milliards bénéficieront d’accès en haut débit. Soit 32% du total. Un taux qui a quasiment doublé depuis 2011. Néanmoins, l’accès au haut débit mobile reste inégalement partagé avec un taux de pénétration qui atteint les 84% dans les pays développés contre 21% pour ceux en développement.

Evolution des taux d'abonnements mobiles dans le monde pour 100 habitants (source UIT)
Evolution des taux d’abonnements mobiles dans le monde pour 100 habitants (source UIT)

121% de pénétration mobile dans les pays développés

Remarquons néanmoins que si les bientôt 7 milliards d’abonnements mobiles se rapprochent des 7,2 milliards de Terriens, ils ne recouvrent pas autant d’abonnés humains dans les faits. D’abord parce qu’un même individu peut bénéficier de plusieurs abonnements (un à titre personnel et un professionnel par exemple), ensuite parce que les connexions des machines au réseau mobile (M2M) sont également prises en compte dans les statistiques et projections que vient de livrer l’UIT (Union International des Télécommunications), l’organe des Nations Unies dédié aux télécoms. Néanmoins, l’accès à la mobilité a plus que triplé en moins de 10 ans. Elle recouvrait 2,2 milliards d’abonnements en 2005. Et 719 millions en 2000.

Face à une situation de saturation, la croissance de la pénétration mobile n’a jamais été aussi basse (2,6%) à l’échelle mondiale, selon l’UIT. Saturation qui touche avant tout les pays « riches » (Europe, Amérique du Nord, Communauté des Etats indépendants, Etats arabes) où le taux de pénétration atteint désormais les 121% en moyenne (dont 125% en Europe) et devrait augmenter de moins de 2% en 2014. En revanche, il est de 69% et 89% en Afrique et Asie-Pacifique respectivement et, plus globalement, de 90% dans les pays en développement où il reste un potentiel de croissance certain.

Répartition des taux d'abonnements mobiles par région pour 100 habitants (source UIT)
Répartition des taux d’abonnements mobiles par région pour 100 habitants (source UIT)

L’Internet fixe réservé à 3 milliards d’habitants

L’Internet fixe est, lui, deux fois moins répandu. Fin 2014, près de 3 milliards de personnes bénéficieront d’un accès à la Toile, anticipe l’UIT. Soit moins de la moitié (44%) de la population mondiale. Les deux-tiers de ces « privilégiés » proviendront des pays développés, là aussi proches de la saturation. Il n’en reste pas moins que les accès haut débit (câble, ADSL, fibre…) comptent pour à peine 10% des connexions Internet à l’échelle mondiale. Selon l’UIT, la France se classe 2e derrière la Corée en matière de largeur de bande passante par habitant avec une vitesse moyenne des connexions de plus de 10 Mbit/s accessible à plus de 30% de la population.

Part des résidences bénéficiant d'un accès Internet par région (source UIT)
Part des résidences bénéficiant d’un accès Internet par région (source UIT)

crédit photo © LostINtrancE – shutterstock


Lire également
L’UIT promet du 1 Gb/s sur des lignes téléphoniques classiques


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur