Big bug VMWare ESX: le CEO fait son mea culpa

Sécurité

Paul Maritz, le nouveau CEO, présente ses excuses et promet de tout faire pour éviter que cela se reproduise

Effectivement, VMWare s’est montré discret sur la découverte du ‘bug’ évoqué hier, ce 13 août. Mais le lendemain, le PDG Paul Maritz en personne est intervenu via une lettre ouverte sur le site Web de l’entreprise pour s’excuser de « cette interruption et les difficultés qu’elle a occasionnées à nos clients et partenaires

Une belle entrée en matière pour le nouveau CEO qui vient de prendre son poste il y a à peine un mois !

Faute avouée…

Le dirigeant a reconnu que les développeurs avaient négligemment oublié d’ôter une partie de code dans la mise à jour “Update 2” de ESX 3.5 et ESXi Server 3.5.

Cette négligence est consécutive au passage de la version bêta à la version finale.

Paul Maritz précise : « Nous avons failli sur deux points : en ne supprimant pas ce code dans la version finale de l’Update2, et en ne détectant pas ce problème lors de nos processus de qualité internes !»

Enfin, il assure que les équipes vont revoir de fond en comble le processus d’assurance qualité afin d’effectuer les modifications nécessaires afin que ce genre d’incidents ne survienne plus.

Un antidote vite déployé

Notons que deux heures après la première alerte, VMWare avait publié un correctif, dans des versions distinctes pour ESX 3.et ESXi Server 3.5. Plusieurs forums d’utilisateurs confirmaient par la suite l’efficacité de ce ‘patch’.

Bonne réactivité, communication franche et directe, humilité bien dosée. Chapeau bas !


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur