Pour gérer vos consentements :

Big Data : Cloudera bascule dans le tout open source

Après avoir finalisé sa fusion avec Hortonworks, Cloudera a annoncé cette semaine faire évoluer sa politique de licence pour rendre tous ses logiciels open source.

L’entreprise du Big Data aligne ainsi son modèle de licence avec celui de HortonWorks.

En effet, Hortonworks vend du support et des services couplés à des logiciels open source proposés par abonnement. D’autres acteurs de l’écosystème, dont Red Hat, désormais dans le giron d’IBM, font de même, comme l’a rappelé SiliconAngle.

Cloudera, en revanche, s’appuie depuis sa création en 2008 sur un modèle de vente sous licence de logiciels open source (distribution Apache Hadoop…) couplés à des extensions propriétaires développées par ses soins. Le rapprochement avec Hortonworks change la donne.

Le modèle de Cloudera va donc être réorienté dans les mois à venir.

Licence Apache 2.0 ou AGPL v3

À partir de septembre 2019, un abonnement sera nécessaire pour accéder aux solutions Cloudera supportées et à de la maintenance, a indiqué la firme américaine.

Par ailleurs, d’ici le mois de février 2020, « tous les produits seront proposés sous une licence validée par l’Open Source Initiative (OSI) – la licence Apache version 2.0 (« ASL ») ou la licence publique générale GNU Affero version 3 (« AGPL ») », a ajouté l’éditeur.

Les logiciels dont le code source n’était pas ouvert précédemment vont donc basculer, à savoir : Cloudera Manager, Navigator, Data Science Workbench, ainsi que Cloudera Data Platform (CDP) Private Cloud et CDP Data Center.

Pour accéder et télécharger ces logiciels utilisateurs et développeurs devront souscrire un abonnement. L’accord de souscription, distinct de la licence open source, « va inclure les termes régissant la fourniture de services de support, conseil et formation. »

Cloudera, partenaire stratégique d’IBM dorénavant, a précisé que le changement de licence ne concerne pas les versions existantes ou anciennes de ses logiciels.

(crédit photo © shutterstock)

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago