Pour gérer vos consentements :

Big data : comment Gartner perçoit les solutions de stockage

Vers qui se tourner pour stocker des données non structurées ? Gartner donne des pistes dans un Magic Quadrant consacré à ce marché. Et plus précisément aux deux principales technologies qui le composent : le stockage objet et le NAS scale-out.

Quatre fournisseurs se positionnaient comme « leaders » dans l’édition 2019 : Dell, IBM, Qumulo et Scality. Ils le sont toujours en 2020. Les changements se font du côté des « challengers ». Huawei est promu dans cette catégorie, tandis que Quantum y fait directement son apparition.

De tous les acteurs qui figurent à ce Magic Quadrant, Dell EMC a la plus grosse base installée. Il se distingue aussi, aux yeux de Gartner, par sa couche de gestion DataIQ. Ainsi que par la cohérence de son offre PowerScale (ex-Isilon) entre les déploiements sur site et sur GCP. La connexion cloud-périphérie en reste toutefois un point faible. Reproche également fait à l’offre de stockage objet ECS.

IBM : du travail sur le cloud hybride

IBM se voit également attribuer un bon point sur le volet gestion, avec son logiciel Spectrum Discover. Le système de fichiers Spectrum Scale a quant à lui droit à un commentaire positif pour sa capacité de montée en charge – tout comme l’offre de stockage objet. Cette dernière se voit en revanche reprocher un ticket d’entrée onéreux. Gartner souligne par ailleurs une mise en application encore limitée de l’approche cloud hybride : seul Spectrum Scale est disponible chez un autre hyperscaler (AWS).

Qumulo, au contraire, se distingue positivement sur ce point. Gartner salue aussi la facilité de gestion de ses solutions et la qualité du support. Non sans déplorer d’une part le catalogue restreint de partenaires OEM et de l’autre, le manque de fonctionnalités telles que NFS v4 et la réduction de données.

Avec son offre RING, Scality a l’avantage d’unifier stockage fichier et objet sans requérir de passerelle ou de module additionnel. La fiabilité de sa solution et le support associé lui valent un autre bon point. Ce qui n’empêche qu’elle est plus complexe à déployer et à gérer que la moyenne et qu’elle ne couvre pas tous les usages (on l’exploitera plutôt pour de la sauvegarde et du traitement de gros fichiers).

Illustration principale © Jirsak – shutterstock.com

Recent Posts

Collaboratif : Jamespot étoffe son portefeuille avec Diapazone

L'éditeur logiciel français Jamespot ajoute la brique d'orchestration de réunions Diapazone à son offre collaborative…

3 jours ago

Gestion des secrets : pourquoi les équipes DevOps sont à la peine

Les pratiques DevOps de gestion des secrets d'une majorité d'organisations ne sont pas normalisées et…

3 jours ago

Visioconférence : qui sont les principaux fournisseurs ?

Qui sont les têtes d'affiche de la visioconférence et qu'attendre de leurs offres ? Éléments…

3 jours ago

Fargate : une nouvelle étape dans la transition Arm d’AWS

Le moteur serverless Fargate vient allonger la liste des services AWS exploitables avec les instances…

3 jours ago

Ransomware : l’essor de la cybercriminalité en tant que service

En France, le nombre d'attaques par rançongiciels (ransomwares) a augmenté de 255% en une année,…

3 jours ago

Sécurité du cloud : Google dresse un état des lieux

Le détournement de ressources cloud, par quels moyens et à quelles fins ? Un rapport…

3 jours ago