Big Data : New Relic et Hortonworks stars du Nasdaq et du NYSE

Big DataBusiness IntelligenceData & StockageRégulations
bourse-tendance-courbe-spéculation

Le Big Data est à la fête avec deux introductions en bourse liées à ce domaine. New Relic et Hortonworks ont levé respectivement 115 et 100 millions de dollars.

Après le succès de l’introduction en bourse de Lending Club, dirigé par un Français, la fin de semaine voit le monde du Big Data et de l’analytique céder aux sirènes de Wall Street. En effet, deux sociétés actives dans ce domaine ont décidé de s’introduire en Bourse aujourd’hui.

La première se nomme New Relic, start-up spécialisée dans l’analyse de performances des applications. Elle vient de lever 115 millions de dollars auprès des investisseurs avant son entrée officielle au New York Stock Exchange. Le prix d’introduction a été fixé à 23 dollars l’action. La start-up a été créée en 2008 par Lew Cirne (le nom de la société est en fait l’anagramme du fondateur) alors qu’il venait juste d’apprendre comment utiliser le framework de Ruby On Rails. New Relic est depuis devenu une pièce importante pour les développeurs qui disposent là d’un outil pour savoir si leurs applications fonctionnent bien. On retrouve par exemple cette solution sur la marketplace du PaaS de RedHat, OpenShift.

New Relic revendique 80 000 comptes actifs et 9 000 clients. Au mois de mars dernier, le groupe a lancé un service en version bêta baptisé Insights permettant, à partir de requêtes SQL, de recueillir plus d’informations sur comment les applications sont utilisées. Cette solution en mode Cloud ne nécessite pas la création d’un pipeline de flux de données dans un datawarehouse ou sur un cluster Hadoop et l’utilisation d’un outil analytique. Là, l’ensemble du traitement est réalisé au sein même de New Relic Insights.

Hortonworks, premier pure player Hadoop en bourse

L’autre société à tenter l’aventure boursière se nomme Hortonworks. L’éditeur a déjà levé 100 millions auprès des investisseurs et a annoncé un prix d’introduction au Nasdaq de 16 dollars l’action. L’opération a été menée par Goldman Sachs Group, Credit Suisse Group AG et RBC Capital Markets LLC. Le Big Data et particulièrement les compétences sur la solution Hadoop intéressent beaucoup les entreprises à la recherche d’outils pour traiter de grands volumes de données. Hortonworks propose sa propre distribution Hadoop et concurrence d’autres acteurs comme Cloudera ou MapR. Ces derniers pensent, eux aussi, à la Bourse et devraient rejoindre rapidement Hortonworks. En 2014, ces pépites du Big Data ont toutes reçu de l’argent frais de grands acteurs de l’IT. Hortonworks a ainsi obtenu 50 millions de dollars de HP et revendique une approche 100% Open Source de Hadoop.

Avec l’introduction en Bourse, la start-up veut poursuivre ses investissements dans la R&D notamment sur les évolutions des différentes briques de Hadoop. Des avancées ont déjà été réalisées avec Stinger.next, qui a pour ambition de succéder à Hive (un datawarehouse conçu pour Hadoop). La société pourra être tentée de se renforcer dans certains domaines, comme elle l’a déjà fait dans la sécurité en rachetant XA Secure. Enfin, les partenariats devraient se multiplier comme ceux entrepris avec Pivotal sur la gestion des clusters Hadoop. Les entreprises souhaitent une simplification de l’usage des solutions Big Data et les éditeurs réfléchissent à des produits de type Hadoop as a service pour répondre à cette demande.

A lire aussi :

Les start-ups Hadoop engrangent les millions… pas les prestataires

Pourquoi Hadoop est en passe de détrôner le datawarehouse traditionnel (avis d’expert)

Crédit  Photo : Julien-Eichinger-Fotolia.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur