Bill Gates face à Linux: même pas peur !

Régulations

Interpellé sur la percée de Linux face à Windows, Bill Gates a rappelé que les musées consacrés à l’histoire de l’informatique sont remplis de références à des concurrents de Microsoft

 »

Microsoft a eu des concurrents sérieux dans le passé. C’est une bonne chose que d’avoir des musées pour nous le rappeler« . Interpellé par un visiteur du ‘Computer History Museum‘ de Mountain View (Etats-Unis) qui affirmait que 50% des serveurs livrés actuellement sont équipés de Linux, Bill Gates, le fondateur de Microsoft, a profité de l’occasion pour remettre les pendules à l’heure ! Et de rappeler qu’IBM a mobilisé dix fois plus d’employés que Microsoft, mais n’a pas pu stopper Windows avec OS2. « OS2 était supposé nous tuer. (?) La même chose a été dite sur Novell Inc. qui allait nous tuer, Borland Software Corp. qui allait nous tuer, et cela rend mon travail intéressant« . 50% des serveurs livrés font tourner Linux ? « C’est juste que ce ne sont pas les bons chiffres ! Et bien plus de 50% des serveurs vendus font tourner Windows Server. D’abord, commencer par les faits, ensuite procédez à partir de là« . Bill Gates prédit que Windows et Linux vont éventuellement dominer le marché, mais c’est Unix, et non Windows, qui est menacé par Linux. « Nous affrontons Linux. Mais c’est le décalage de la part d’Unix face à Linux qui a été dramatique« . Les autres réflexions de Bill Gates

Interrogé lors de sa visite au musée, Bill Gates en a profité pour s’exprimer sur plusieurs thèmes qui nous sont chers :

Grid computing : c’est pour bientôt sous Windows. Microsoft construit dans ses services Web des notions de grid. – Spam : le problème diminue, grâce aux filtres. « Le spam a chuté d’un facteur dix en un an« . Là, Bill Gates ferait peut-être mieux de jeter plus souvent un coup d’?il aux messageries des internautes ! – Usurpation d’identité et phishing : seront traités par la technologie ‘infocard‘. Et aux mots de passes succèderont les technologies ‘smard card‘ et biométriques. – Gestion des droits numériques : le prix des licences devra s’accorder avec les moyens des consommateurs pour accéder aux films et musiques sur Internet. – Licences : les marchés où Windows était disponible gratuitement (Chine, Corée et Hong Kong, évoquant la copie pirate) évoluent désormais vers les licences payantes. « Nous avons besoin de prix et de moyens de les appliquer raisonnables« . – Déception : sur la reconnaissance vocale et l’encre numérique, dont l’adoption reste faible, mais qui devraient progresser. – E-mail : les gens ont obtenu l’usage de gros volumes d’e-mails, mais les logiciels devraient être employés plutôt dans des zones plus sécurisées. – L’e-vote doit offrir un haut niveau de validation. « Nous même n’allons pas sur le marché de l’E-voting, ni sur celui du contrôle des réacteurs nucléaires« . Toujours autant d’humour ce Bill !


Avis d'experts de l'IT