Billets d’avion en ligne: Bruxelles s’attaque aux irrégularités

Régulations

La Commission européenne devrait faire état dans un rapport publié ce jour d’une série d’anomalies constatées sur les sites de vente de billets d’avion

La Commission a décidé de faire le ménage. L’agence Reuters révèle que selon une enquête du mois de septembre commandée par Bruxelles, plus de la moitié des sites de vente de billet d’avion en ligne seraient dans l’illégalité.

Bruxelles pointe avant tout les irrégularités observées au niveau de l ‘affichage des prix ou encore des conditions de vente.

L’exécutif européen est clair. Les sites visés doivent remédier à la situation dans les meilleurs délais. « Celles qui ne le feront pas pourront être poursuivies en justice et se voir imposer des amendes ou la fermeture de leur site web« , explique le rapport.

Officiellement, il n’est pas question de pointer du doigt des compagnies particulières. Pourtant, Bruxelles pourrait publier une « liste noire », d’ici quatre mois.

Parmi les participants potentiels du classement, des noms émergent déjà. La société irlandaise de vols à bas coûts Ryanair serait déjà dans le « collimateur » de la Commission, selon une source de Bruxelles. Il faut dire que son site recèle de curiosités comme l’impossibilité de décocher des assurances facturés d’office. Des compagnies espagnoles telles que Vueling ou encore Iberia pourraient elles aussi subir les foudres de Bruxelles.

Loin de vouloir se laisser faire, Ryanair a invité les autorités européennes à élargir le champ de l’enquête aux pratiques d’autres compagnies aériennes telles qu’Air France KLM ou British Airways. Rappelons que les compagnies aériennes ‘conventionnelles’ ont longtemps pratiqué le surbooking (réservations émises supérieures au nombre de places disponibles), une attitude dénoncée il y a peu.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur