Bisbille entre IBM et Amazon à propos de brevets

Régulations

Amazon retoque IBM et l’accuse de violation de brevets

Alors qu’ au départ c’était IBM qui accusait Amazon de violer certains de ses brevets, c’est aujourd’hui au vendeur de la Toile de lancer son offensive. Cette accusation est en quelque sorte la réponse d’Amazon.com à la plainte déposée au mois d’octobre 2006 par Big Blue.

Selon le compte rendu du greffier“les allégations d’IBM sont incroyables dans la mesure où elles reviennent à dire qu’IBM a inventé le Net. Si IBM l’emporte ce n’est pas seulement Amazon qui va devoir payer mais tous les acteurs de la cyber-économie et du commerce sur le 3W.”

Amazon.com semble particulièrement agacé par le comportement d’IBM qui a attendu pendant 7 ans avant de lancer des poursuites. Selon le vendeur cela montre que “IBM souhaite simplement siphonner la totalité des profits réalisés par note site.”

La contre-attaque a été déposée devant une cour de justice texane.

D’après le célèbre site, IBM utilise illégalement sa technologie dans sa solution WebSphere, une application serveur très utilisée. Selon le cyber-marchand, IBM et ses clients sont donc dans l’illégalité.

Le brevet revendiqué par Amazon concerne une technologie permettant à un site web de recommander des produits à leurs clients en fonction des pages web qu’ils ont visité.

Amazon.com demande la réparation du préjudice et une compensation d’IBM pour les frais engagés par cette affaire.

Ce rebondissement met en exergue le fait que les procès concernant les brevets sont difficiles à remporter et peuvent en un éclair se retourner contre l’instigateur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur