Pour gérer vos consentements :
Categories: Régulations

BitTorrent, prochaine cible des ‘cybercops’ ?

En associant la responsabilité des auteurs de systèmes de téléchargement aux dérives d’échanges illégaux de fichiers soumis aux règles du copyright, la Cour Suprême des Etats-Unis a pris le contre-pied de toutes les décisions des juridictions jusqu’à ce jour.

Et la menace devient particulièrement forte pour les auteurs de ces solutions. Au point que l’on s’interroge aujourd’hui sur le risque que pourrait prendre Microsoft à être accusé de favoriser le téléchargement illégal en intégrant des fonctions de ‘peer-to-peer‘ dans le futur remplaçant de Windows XP, Longhorn… Pourtant, ces systèmes d’échanges reposent sur des technologies éprouvées qui permettent aux entreprises et aux utilisateurs de transférer des fichiers parfois lourds et vers des utilisateurs multiples en exploitant des fonctionnalités reconnues et généralement en toute légalité. Ainsi en est-il de BitTorrent, une programme de partage de fichiers développé par Braham Cohen, qui a la particularité de ne pas se baser sur des serveurs, à la différence des Kazaa et autres eMule, et donc de nécessiter pour celui qui met un fichier en ligne de communiquer son adresse pour le téléchargement. Mais, bien évidemment, comme pour tout système efficace et gratuit, BitTorrent fait l’objet d’abus de la part des internautes indélicats qui partagent ainsi des fichiers pourtant protégés. Barn Cohen peut-il ignorer ces dérives ? Certes non ! Mais peut-il en être tenu pour responsable ? Après le rendu de la Cour Suprême, oui ! Une position que vient accentuer la dernière option apportée au programme, un moteur de recherche des liens BitTorrent. Le système BitTorrent et son auteur pourraient donc devenir rapidement la prochaine cible des limiers de l’industrie des médias. Et en particulier de Hollywood, car avec sa technologie de découpage et d’assemblage des fichiers, BitTorrent est particulièrement bien adapté au partage de fichiers lourds, comme les copies de films. Pour autant, Cohen aura beau être condamné, BitTorrent est déjà installé sur des millers et des millers de PC et pourra continuer à exister et à fonctionner sans lui!

Recent Posts

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

5 heures ago

Microsoft peine à convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

5 heures ago

PC, tablettes et smartphones : la dégringolade qui s’annonce

Tensions géopolitiques, inflation et difficultés d'approvisionnement impactent à la baisse le marché des terminaux. En…

6 heures ago

Le W3C dit non à Google et Mozilla sur l’identité décentralisée

La spécification DID (Decentralized Identifiers) passera au stade de recommandation W3C début août, en dépit…

7 heures ago

Silicon Data Awards 2022 – A vos candidatures !

La 1ère édition des Silicon Data Awards est lancée ! Rejoignez le concours avant le…

7 heures ago

Open Source : entre la SFC et GitHub, le torchon brûle

L'entrée en phase commerciale de Copilot ne passe pas. La Software Freedom Conservancy (SFC) a…

11 heures ago