Pour gérer vos consentements :
Categories: Régulations

BitTorrent s’offre µTorrent… Après la moralité, on consolide…

L’histoire (avec un petit ‘h’) prend parfois une tournure étrange?

Longtemps décriés par l’industrie de la musique et du cinéma, les services d’échanges de fichiers en P2P (peer-to-peer), premier support de l’échange illégal de fichiers hors des droits d’auteur et de distribution, ont d’abord cherché à acquérir une légitimité.

Ils ont trouvé cette légitimité avec l’émergence du téléchargement légal de fichiers de musique et vidéo. Leur technologie, mais aussi leurs millions de clients, sont prêts à les transformer en plates-formes légales et concurrentes du trop gourmand iTunesd’Apple.

Aujourd’hui, en voie d’obtenir la respectabilité, ces plates-formes passent à la vitesse supérieure, démontrant leur maturité et celle du marché. Elles jouent la carte de la consolidation…

Ainsi, BiTorrent, l’éditeur d’un des principaux clients de téléchargement sous protocole ‘.Torrent‘ (qui consiste à segmenter un fichier afin de le distribuer sur de multiples sources pour en assurer et accélérer la diffusion, l’internaute se contentant de se connecter à l’une de ces sources pour télécharger le fichier) vient d’annoncer le rachat de son concurrent µTorrent.

Celui-ci, moins connu, présente en revanche un code particulièrement optimisé qui en fait un client très léger. Mais au-delà de la technologie, ce sont les clients de µTorrent qui ont probablement attiré son acquéreur. La fusion des deux services fait en effet bondir la base d’utilisateurs de BitTorrent au dessus des 153 millions d’internautes !

Tout comme les majors qui critiquent et attaquent les services de P2P – qu’elles accusent d’être à l’origine du recul de leurs ventes en favorisant le piratage – mais ne manquent pas de s’acoquiner avec eux pour afficher leurs pubs sur leurs gigantesque bases d’utilisateurs, BitTorrent, même en phase de reconnaissance par l’industrie, n’a pas hésité à partir à la conquête de son concurrent.

« Notre objectif est de combiner l’expertise de BitTorrent dans les protocoles de réseaux avec les hautes performances en matière de design et d’interface utilisateur de µTorrent« , souligne Bram Cohen, patron et co-fondateur de .BitTorrent.

« Cette collaboration sur le meilleur de la technologie va bénéficier d’une manière significative à l’écosystème BitTorrent, entre autres aux partenaires sur le matériel, aux créateurs de contenu, aux distributeurs de contenus, et au bout de la chaîne à la communauté des utilisateurs. »

A ce propos, chez BitTorrent on ne parle plus de ‘peer-to-peer‘, mais de « plate-forme de fourniture de contenu numériquepeer-assisted‘.

Recent Posts

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

5 heures ago

Microsoft peine à convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

6 heures ago

PC, tablettes et smartphones : la dégringolade qui s’annonce

Tensions géopolitiques, inflation et difficultés d'approvisionnement impactent à la baisse le marché des terminaux. En…

7 heures ago

Le W3C dit non à Google et Mozilla sur l’identité décentralisée

La spécification DID (Decentralized Identifiers) passera au stade de recommandation W3C début août, en dépit…

8 heures ago

Silicon Data Awards 2022 – A vos candidatures !

La 1ère édition des Silicon Data Awards est lancée ! Rejoignez le concours avant le…

8 heures ago

Open Source : entre la SFC et GitHub, le torchon brûle

L'entrée en phase commerciale de Copilot ne passe pas. La Software Freedom Conservancy (SFC) a…

11 heures ago