Blackberry affiche (enfin) son premier bénéfice depuis longtemps

MobilitéSmartphones
BlackBerry-Logo-800x529

Malgré un nouveau recul du chiffre d’affaires, Blackberry dégage 28 millions de dollars de bénéfices. Le premier depuis longtemps.

Trimestre après trimestre, Blackberry remonte la pente. Et son dernier résultat confirme la tendance amorcée depuis l’arrivée de John Chen aux commandes en novembre 2013 qui visait la rentabilité dans les 18 mois. Le dirigeant semble être légèrement en avance puisque, pour son 4e trimestre fiscal 2015 clos le 28 février, l’entreprise de Waterloo a annoncé un bénéfice de 28 millions de dollars en données ajustées (20 millions en données non-GAAP). Un gain certes encore modeste mais qui contraste avec les 148 millions de dollars de pertes du troisième trimestre et les 423 millions en négatif un an plus tôt. Cela se traduit par un gain par action de 0,05 dollars contre 0,01 dollar (toujours en données ajustées) au précédent trimestre.

En revanche, le chiffre d’affaires s’affiche toujours en recul. Il s’élève à 660 millions de dollars contre 793 millions au troisième trimestre et 976 millions au même trimestre 2014 (-32%). Le recul s’explique par la réduction à peau de chagrin désormais des ventes de smartphones qui composaient la ressource principale de l’entreprise.

1,3 million de terminaux vendus

Aujourd’hui, les 1,3 million de téléphones Blackberry vendus sur le trimestre constituent 42% du chiffre d’affaires. Le prix moyen par terminal s’élève à 211 dollars contre 180 dollars au précédent trimestre. Une progression probablement portée par le modèle haut de gamme Passport (et carré) lancé à l’automne. A noter que 1,6 million d’exemplaires ont été achetés, la différence provenant probablement de reliquats de stock des revendeurs.

Désormais, Blackberry tire l’essentiel de ses ressources, soit 47%, de l’activité Services, notamment poussée par la solution de gestion de parc de terminaux Blackberry Enterprise Services désormais installé dans le Cloud avec BES 12. Le constructeur entend également appuyer ses développements sur l’offre Software, encore modeste (10% du chiffre d’affaires) mais qui génère une marge importante. Au 4e trimestre, les 67 millions de dollars dégagés par ce segment enregistrent une hausse de 20% par rapport au 4e trimestre 2014. La trésorerie s’élève à 3,27 milliards. En amélioration de 156 millions sur le trimestre.

Stabilisation du chiffre d’affaires

« L’année dernière, nous nous sommes concentrés sur la remise en ordre des finances de la société tout en instaurant une stratégie de croissance pour les prochaines années et en investissant dans notre catalogue produits, a commenté John Chen. Aujourd’hui, nous maîtrisons très bien notre marge (de 48,3 %, NDLR) et notre roadmap produit a été bien accueillie. La deuxième partie de notre évolution se concentrera sur la stabilisation du chiffre d’affaires avec un profit stable et de la génération de trésorerie. »

A l’échelle de l’année, le résultat se traduit par un chiffre d’affaires de 3,3 milliards de dollars pour une perte de 304 millions de dollars. Un moindre mal par rapport aux 5,9 milliards de pertes de l’année 2014 pour un chiffre d’affaires plus de deux fois supérieur à celui de 2015 à 6,8 milliards. Il restera à vérifier que la stabilisation recherchée s’installe pour que Blackberry retrouve une année pleinement bénéficiaire en 2016.


Lire également
SecuTablet : une tablette BlackBerry sécurisée… sous Android
Le CEO de BlackBerry revendique une ‘neutralité’ des apps mobiles
John Sims, Blackberry : « notre offre reste unique sur le marché»


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur