BlackBerry : clap de fin ce 4 janvier ?

4 janvier 2022 : fin des BlackBerry ? Pas tout à fait. Mais passé cette date*, des fonctionnalités critiques ne seront plus disponibles. La conséquence d’un décommissionnement d’infrastructure.

De nombreux appareils se connectent à cette infrastructure. En l’occurrence, tous ceux équipés de BlackBerry OS « legacy » (version 7.1 et antérieures), BlackBerry 10 et PlayBook OS (tablettes). Elle leur fournit divers services, dont des informations sur la manière de se connecter aux réseaux. Sans ces informations, les appareils ne pourront plus rejoindre lesdits réseaux dès lors que les opérateurs et/ou équipementiers effectueront des mises à jour. Bilan : appels, SMS et données ne fonctionneront plus de manière fiable, résume BlackBerry.

La coupure dégradera aussi le fonctionnement de multiples applications BlackBerry. Par exemple, Blend, Link et Desktop Manager, destinés à la gestion des appareils mobiles sur PC.
Sont également concernés les utilisateurs d’adresses e-mail BlackBerry. Ainsi que les entreprises qui gèrent des terminaux iOS ou Android assignés à des licences ESBL (Enhanced Sim Based License) ou IBL (Identity Based License). Elles devront, si ce n’est déjà fait, basculer sur une licence standard BlackBerry Enterprise.

* Une date fixée depuis plus d’un an. En toile de fond, la réorientation de l’activité de BlackBerry sur les logiciels et la sécurité. L’entreprise canadienne a officiellement arrêté de produire des terminaux en 2016. La dernière version de son système d’exploitation date de 2013. Le support devait, à l’origine, prendre fin en 2019.

Photo d’illustration © Svetlana Dikhtyareva – Shutterstock