Pour gérer vos consentements :

Blackberry réduit ses pertes… et son chiffre d’affaires

Blackberry a réduit ses pertes à 11 millions de dollars lors de son deuxième trimestre fiscal 2015 (arrêté au 31 août). Un net progrès en regard des 60 millions de pertes du premier trimestre… si l’on ferme les yeux sur les 200 millions de charges de restructuration. Le résultat GAAP de l’entreprise s’élève en fait à une perte de 207 millions de dollars, soit -0,39 dollar par part.

2,4 millions de smartphones vendus

Le chiffre d’affaires affiche également un recul non négligeable de 5% à 916 millions de dollars contre 966 millions au premier trimestre. Pour autant, le PDG John Chen (photo) reste confiant. « Nous avons livré un trimestre solide au regard de nos indicateurs opérationnels clés et nous sommes confiants dans notre capacité à atteindre le seuil de rentabilité pour la fin de l’année fiscale 2015. »

Le dirigeant fait notamment référence aux 2,4 millions de téléphones vendus sur la période. Ce n’est pas beaucoup, d’autant que Blackberry n’en comptabilise que 2,1 (la différence de 300 000 provenant de l’écoulement des stocks précédents) mais les ventes des terminaux rééquilibrent la balance. Ils comptent désormais pour 46% du chiffre d’affaires, soit autant que les services (contre respectivement 39% et 54% à la période précédente), tandis que l’activité logicielle génère 8% (7% précédemment).

3,4 millions de licences BES10

Blackberry souligne que son programme EZ Pass de transfert de ses solutions de gestion Blackberry Enterprise Services élève à 3,4 millions le nombre de licences BES 10 (appelé à évoluer vers BES12). Soit près de trois fois plus qu’au précédent trimestre et dont 25% des licences sont issues de clients arrachés à la concurrence. Autre signe encourageant : le nombre d’utilisateurs de sa messagerie multi-plateforme BBM est passé de 85 millions en début d’année à 91 millions aujourd’hui. Blackberry ne précise néanmoins pas la part des utilisateurs grand public de celle des usagers professionnels du service.

En matière d’investissements et développements stratégique, le constructeur canadien a enchaîné les acquisitions dans le domaine de la sécurité avec Secusmart et Movirtu, et réorganisé ses activités stratégiques dans une nouvelle division (laquelle réunit l’embarqué, le chiffrement, les antennes, l’Internet des objets et les brevets). « La restructuration de nos équipes est désormais terminée et nous nous concentrons sur la croissance des revenus avec de judicieux investissement pour étendre notre position dans l’entreprise mobile et la sécurité afin de nous conduire à la profitabilité non-GAAP tout au long de 2016 », a complété John Chen. L’accueil du Passport, lancé mercredi dernier, fournira un aperçu de l’avenir de Blackberry.


Lire également
Une smartwatch chez Blackberry ? A voir…
Mobilité : baisse pour Windows Phone et débandade pour BlackBerry
Effet Snowden : Angela Merkel troque son iPhone pour un Blackberry

Recent Posts

Noyau Linux : Rust fusionné demain (ou presque)

Le support Rust for Linux pourrait être prêt pour la version 5.20 du noyau Linux,…

2 jours ago

Cloud et sécurité : les référentiels-clés selon le Clusif

Le Clusif a listé 23 référentiels pour traiter le sujet de la sécurité dans le…

2 jours ago

Tech : une équité salariale contrariée

Malgré des avancées, la diversification des embauches et l'équité salariale progressent lentement dans les technologies…

3 jours ago

Assurance cyber : le marché français en 9 chiffres

Primes, capacités, franchises, indemnisations... Coup de projecteur sur quelques aspects du marché français de l'assurance…

3 jours ago

CodeWhisperer : AWS a aussi son « IA qui code »

Dans la lignée du passage de GitHub Copilot en phase commerciale, CodeWhisperer, son concurrent made…

3 jours ago

Zscaler met plus d’intelligence dans la sécurité Zero Trust

Zscaler renforce les capacités d'intelligence artificielle de sa plateforme de sécurité Zero Trust Exchange, de…

3 jours ago