Blackberry a rejeté les offres d’achat par activité

OS mobilesPoste de travail

Le conseil d’administration de Blackberry aurait rejeté plusieurs offres d’acquisition par appartements, notamment des propositions de rachat du portefeuille de brevets convoité par Microsoft et Apple.

Vendre Blackberry par morceaux n’est pas la meilleure stratégie pour préserver les intérêts des actionnaires et partenaires du constructeur canadien (salariés et fournisseurs notamment), a jugé son conseil d’administration. Lequel aurait rejeté plusieurs offres en ce sens au cours des derniers mois, selon Reuters.

Selon l’agence de presse, qui s’appuie sur des sources anonymes, Microsoft et Apple auraient montré leur intérêt pour le portefeuille de brevets de Blackberry. Des discussions auraient également eu lieu avec Lenovo, Cisco et Google sur l’acquisition, toute ou partie, de l’entreprise de Waterloo.

Risque de dépréciation

Plusieurs points s’opposent au dépeçage de Blackberry. Les liens étroits entre les terminaux, le logiciel et les brevets maison pourraient faire perdre leur valeur à ces derniers en cas d’éclatement des activités. Les coûts eux-mêmes propres à la vente par appartements pourraient peser sur la valorisation des brevets de l’entreprise. Enfin, la vente à une entreprise étrangère, pourrait être freinée, voire bloquée, par le gouvernement canadien. Voilà qui ne facilitera pas les négociations pour de futures propositions.

Rappelons que, faute d’acquéreur ferme et solvable, le constructeur avait finalement préféré renoncer à se vendre au profit d’une nouvelle levée de fond de 1 milliard de dollars sous forme d’obligations convertibles. Fairfax, qui détient 10% de Blackberry, injectera 250 millions tandis que le complément serait apporté par Canso Investment Counsel (300 millions), Mackenzie Financial (200 millions), Markel (100 millions), Qatar Holding (100 millions) et Brookfield Asset Management (50 millions), selon la déclaration réglementaire remise aux autorités boursières.

88 millions de dollars de rémunération

Le document nous apprend également que le nouveau Pdg par intérim, John Chen, ancien cofondateur et dirigeant de Sybase, va toucher un salaire de base de 1 million de dollars annuel agrémenté d’une prime de 2 millions. S’y ajoutent 13 millions d’actions d’une valeur de 85 millions de dollars qui seront acquises sur les 5 prochaines années. Si Blackberry tient jusque-là…


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Un an avec Blackberry


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur