BlackBerry vend 1000 smartphones à Datev

OS mobilesPoste de travailSécuritéSmartphones

BlackBerry se réjouit de compter un nouveau client en Europe, aussi modeste soit la commande. Une victoire liée à l’offre de sécurité du canadien.

Malgré sa situation financière critique et son avenir incertain, BlackBerry continue de séduire les entreprises, notamment en Europe, avec ses nouvelles solutions. Datev est l’une d’elles. Spécialisé dans les solutions informatiques destinées aux conseillers fiscaux, cabinets d’audit, avocats, etc., l’éditeur allemand vient de passer commande de 1 000 Blackberry BB10 (les modèles n’étant pas précisés) et bascule sous Blackberry Enterprise Services 10 (BES10).

Un contrat qui, au regard du volume, n’inversera pas le recul du constructeur canadien sur le marché des smartphones, mais qui participe aux récents succès obtenus ces derniers temps. Dernièrement, c’est le groupe PSA Peugeot Citroën qui avait choisi BlackBerry pour équiper 10 000 de ses salariés de France et d’Espagne. Un contrat autrement plus stratégique que celui de Datev.

Comme chez PSA, la sécurité a été au centre de la décision de l’éditeur allemand. « Nos employés utilisent quotidiennement leurs appareils mobiles pour travailler sur des dossiers confidentiels […], commente Wolfgang Fischer, responsable de l’entité ICT et Mobile chez Datev. Avec les smartphones BlackBerry 10 et BES10, nous avons la meilleure solution de bout-en-bout en termes de facilité d’utilisation, de sécurité et d’optimisation des coûts. Grâce à BlackBerry, notre personnel peut ainsi accéder à nos ressources internes et partager d’autres informations à tout moment, sans avoir à se soucier d’une éventuelle perte de données. »

BES 10, la gestion de bout en bout

BES 10 s’illustre notamment par l’intégration d’une solution de MDM (mobile device management) complète capable de gérer les problématiques du BYOD. La technologie Balance, nativement implémentée dans les terminaux BB10, permet d’isoler, et sécuriser, les données et applications professionnelles des usages personnels du terminal. Cette technologie de container s’est étendue, avec BES 10.2, au support des terminaux Android et iOS.

Récemment attaqué (par la concurrence) sur les coûts de BES 10, le Pdg de BlackBerry John Chen avait rétorqué en indiquant avoir développé BES 10 « de la manière la plus simple et la plus économique possible pour que vous puissiez l’essayer et le déployer ». A ce jour, la solution de gestion et sécurisation de flottes mobiles est adoptée (ou en voie d’adoption) par plus de 30 000 entreprises dans le monde à ce jour.


Lire également
BlackBerry investit dans un centre de R&D sur la sécurité
Apple sera le premier à profiter de la chute de BlackBerry
Retour aux sources : Blackberry fait revenir le clavier physique sur ses terminaux


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur