Blandine Laffargue (Corp Events) : « Big Data Paris 2013 fait la part belle aux retours d’expériences »

Big DataCloud

Blandine Laffargue (Corp Events) présente Big Data Paris 2013, congrès qui accueillera plus d’un millier d’utilisateurs et décideurs les 3 et 4 avril au CNIT.

Trophée, tables rondes, retours d’expériences de pionniers du traitement de données massives… Blandine Laffargue, responsable de conférence chez Corp Events, précise les points forts du Big Data Paris organisé les 3 et 4 avril 2013.

Silicon.fr – Quelles seront les thématiques phares abordées lors du congrès Big Data Paris 2013 ?

Blandine Laffargue – Nous avons souhaité mettre en avant les cas d’usage dans les différents métiers utilisateurs du Big Data – marketing, logistique, R&D, SI… – plutôt que des thématiques « macro ».

Ainsi, le congrès Big Data Paris fera la part belle aux retours d’expériences : nous en recensons 50 environ, soit la moitié du programme, et ce dans divers secteurs : e-commerce, industrie, télécoms, finance, etc.

De plus, le Trophée de l’Innovation (nouveauté de l’édition 2013) viendra récompenser les projets les plus audacieux en matière d’usage du Big Data. Les témoignages proposés étofferont les tables rondes thématiques métiers.

D’autre part, nous irons au-delà de la définition de base du Big Data, à savoir les 3V (volume, vitesse, variété). Plus que les questions traditionnelles de stockage, nous voulons traiter les problématiques de qualité et sécurité des données.

Aller au-delà d’Hadoop nous semble également intéressant : l’intervention de Ioana Manolescu de l’Inria (Institut national de recherche en informatique et en automatique) à ce sujet sera très appréciée.

Enfin, nous voulons mettre l’accent sur les aspects économiques du Big Data, en évoquant la question cruciale de la rentabilité, tout en soulignant les efforts de financement menés par les acteurs publics et privés.

Le discours d’ouverture de Tariq Krim, fer de lance de la filière Big Data en France, sera un moment attendu, tout comme les interventions de la Commission européenne et du Commissariat général à l’investissement, responsable des Investissements d’avenir français.

Ce sera l’occasion de faire un point sur l’état du marché et son évolution, afin de déterminer le niveau de maturité du concept Big Data.

Au total, près de 100 intervenants s’exprimeront pendant deux journées très denses, ce qui permettra à chaque participant d’acquérir en peu de temps une connaissance très poussée du marché et des usages Big Data.

Combien de professionnels seront accueillis à cette occasion ?

Initialement, nous attendions 1200 personnes, mais nous constatons que le nombre de 1500 participants sera probablement atteint, les inscriptions se multipliant à l’approche de l’évènement.

C’est plus du double de l’année dernière (plus de 600 personnes en 2012) ! Ce qui montre la vitalité du marché Big Data et l’intérêt que suscite ce phénomène.

En témoigne le nombre d’utilisateurs parmi les inscrits, qui atteint en proportion 50 % du public. C’est très révélateur de l’approche business qu’ont désormais les décideurs vis-à-vis du Big Data…

Si l’année dernière, on parlait d’un marché d’offre concentré sur les outils technologiques, force est de constater que cette année le Big Data devient un marché d’usage !

Cette seconde édition de Big Data Paris sera plus ouverte à l’international. Pouvez-vous en dire plus à ce sujet ?

C’est effectivement un effort que nous poursuivons : accueillir davantage de responsables européens, voire extra-européens, sur le congrès.

Pour ce faire, davantage de speakers internationaux seront présents (20 sur 100 intervenants inscrits), dont Tom Deutsch d’IBM, Peter Roxburgh d’EMI Music, Aashish Chandra de Sears et Kimmo Rossi de la Commission européenne (DG Connect). J’ajoute que toutes les conférences seront traduites simultanément en français et en anglais.

Cette ouverture vers l’international se retrouve également sur les stands d’exposition et les ateliers produits : des pure players anglo-saxons comme MapR ou Splunk seront présents, tandis que 10Gen – initiateur de la base de données MongoDB – s’exprimera en conférence par l’intermédiaire de Steve Francia.

Les acteurs historiques du Web et de l’IT seront également visibles : IBM, Google, EMC, Amazon…

Cette diversification nous permet d’enregistrer des inscriptions de nombreux pays étrangers, européens d’abord (Royaume-Uni, Irlande, Benelux, Espagne…), mais également nord-américains (USA, Canada) et africains (Algérie, Maroc, Côte d’Ivoire, Afrique du Sud…). Au total, nous pensons accueillir 20 % de participants étrangers.

L’objectif pour Big Data Paris est de devenir un évènement de référence sur le sujet en Europe. L’affluence prévue cette année sur le salon devrait nous y aider !


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur