Blockchain Association : les acteurs des crypto-monnaies se tournent vers Washington

RégulationsRéseaux

Plusieurs grandes sociétés de crypto-monnaie forment leur propre association industrielle baptisée BlockChain Association pour faire pression sur Washington concernant des questions liées aux actifs numériques et à la technologie qui leur est centrale.

Plusieurs grandes entreprises de bitcoins et de blockchains se sont réunies pour porter leur message à Washington, en créant un groupe de pression répondant au nom de Blockchain Association.

Cinq membres initialement

L’association est composée initialement de cinq membres fondateurs qui sint Coinbase, Circle, Digital Currency Group, Polychain Capital et Protocol Labs.

La Blockchain Association est une association commerciale à but non lucratif basée à Washington, qui servira de voix unifiée pour l’écosystème de la blockchain.

Mais, dans un billet publié sur Medium, elle invite d’autres acteurs de la Blockchain à la rejoindre : « Ce dont nous avons besoin maintenant, c’est de la collaboration et du soutien de ceux d’entre vous dans l’écosystème. Nous naviguons dans un environnement complexe et nos solutions s’améliorent à mesure que nous incluons les contributions d’autres organisations. »

La création de cette association intervient alors que le secteur de la crypto-monnaie fait l’objet d’une surveillance accrue et que les cours du Bitcoin et des autres ressources numériques ont dégringolé.

Un rôle de lobbyiste

Avec cette association, Il est question de jouer le rôle de lobbyiste auprès du gouvernement américain afin de créer un terrain favorable pour l’écosystème de la blockchain. « En tant que groupe, les membres de l’association peuvent avoir des conversations avec les décideurs politiques qui entraîneront des changements significatifs. »

Le contexte est celui d’une pression réglementaire qui s’accentue, la SEC (Securities and Exchange Commission) étant de plus en plus enclin à réguler un secteur que l’agence accuse de tous les maux, dont celui d’être un espace de prédilection pour le blanchiment d’argent.

L’association estime d’ailleurs que, même si les technologies de la blockchain continuent à se développer, il existe des obstacles à ces progrès.

Pour un climat réglementaire favorable

La Blockchain Association veut ainsi plaider en faveur d’un climat réglementaire favorable aux réseaux basés sur la blockchain sans besoin d’autorisation et aux crypto-monnaies préservant la confidentialité. Elle fait valoir que « l’innovation évolue plus vite que la politique, et que nous avons vu de nombreux frameworks basés sur une blockchain avec un grand potentiel qui ne cadrent pas parfaitement avec les cadres réglementaires et réglementaires existants ».

Et d’ajouter : « Les décisions que les régulateurs fédéraux et le Congrès prennent maintenant affecteront l’industrie pendant des années. » Mais aussi que “lorsque les leaders de l’industrie se réunissent, ils peuvent avoir un impact“.

L’Association Blockchain n’est pas le premier groupe à représenter le secteur. La Fondation Bitcoin, fondée en 2012, a pour objectif de faire du lobbying en faveur de Bitcoin. Elle rencontre toutefois des difficultés financières depuis 2015.

(Crédit photo : @Blockchain Association)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur