Blockchain : IBM TradeLens fait de nouveaux adeptes

Blockchain

Les armateurs Hapag-Lloyd et ONE ont rejoint TradeLens, la plateforme de gestion des flux logistiques basée sur la blockchain conçue par IBM et Maersk.

Développée conjointement par IBM et A.P. Moller – Maersk, TradeLens, une plateforme logistique basée sur la blockchain, s’ouvre à des groupes industriels supplémentaires.

Le groupe français CMA CGM et l’armateur suisse MSC ont sauté le pas. Plus récemment, les armateurs allemand Hapag-Lloyd et japonais Ocean Network Express (ONE) l’ont rejoint.

Initiée en 2017, TradeLens a été officiellement lancée en 2018. Le groupe informatique américain IBM et l’armateur danois A.P. Moller – Maersk avaient alors pour ambition de « moderniser les écosystèmes de la chaîne d’approvisionnement mondiale ».

Hapag-Lloyd et ONE

Les nouveaux entrants, Hapag-Lloyd et ONE, respectivement cinquième et sixième groupes mondiaux du transport maritime de conteneurs, exploitent chacun un nœud blockchain (la technologie décentralisée de gestion des transactions).

Ils devraient également participer activement à la validation des transactions et assumer un rôle de référent de confiance pour TradeLens. Par ailleurs, les deux sociétés sont représentées au sein du conseil consultatif de TradeLens.

Avec ces arrivées, la portée commerciale de la plateforme s’étend « à plus de la moitié du transport maritime mondial de conteneurs », ont déclaré les partenaires.

Un moyen pour IBM de conforter ses investissements dans la blockchain.

(crédit photo © Shutterstock)

Lire aussi :