Blockchain pour les télécommunications : l’ETSI crée un groupe de travail

Blockchain

L’Institut européen de normalisation des télécommunications (ETSI) lance un nouveau groupe de spécifications industrielles pour la blockchain.

L’ETSI (Institut européen des normes de télécommunication), qui regroupe des sociétés telles qu’Intel, Huawei et Vodafone, a annoncé son intérêt pour la technologie de la blockchain en créant le groupe Industry Specification Group.

Les DLT appliquées aux télécoms

Sa mission : explorer le potentiel des technologies DLT (Distributed Ledger Technology ou Technologie de Registre Distribué en français).

L’organisme de normalisation ETSI va ainsi examiner comment la blockchain peut être utilisée par l’écosystème des télécommunications, comme il l’explique dans un billet de blog.

La première réunion du groupe aura lieu le 24 janvier dans les bureaux de Telefonica à Madrid, en Espagne. L’axe de travail sera discuté lors de cette réunion de lancement au cours de laquelle les responsables du groupe seront aussi élus.

Un potentiel à un milliard de dollars pour les Telcos

Il sera avant tout question d’explorer la blockchain privée (permissioned en anglais).

En effet, les DLT peuvent être sans permission (public) ou autorisés (privé).

Si le grand public connaît plus les DLT sans permission grâce notamment au Bitcoin, les grands livres distribués autorisés sont plus adaptés pour traiter les cas d’utilisation plus orientés vers les affaires qui intéressent l’industrie et les institutions gouvernementales.

Le nouveau groupe de travail de l’ETSI va se focaliser sur les défis liés au fonctionnement des DLT, aux cas d’utilisation commerciale, à l’architecture fonctionnelle et aux solutions pour leur fonctionnement, ce qui inclut les interfaces, les API, les protocoles et les modèles de données, ainsi qu’à d’autres sujets.

La blockchain représente une opportunité d’un milliard de dollars (étude de GlobalData) pour les entreprises de télécommunications, à condition toutefois qu’elle en prennent la mesure et agissent de manière proactive.

C’est tout l’objectif de l’Industry Specification Group dédié à la blockchain que l’ETSI met en place.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur