Blockchain : Salesforce et Samsung investissent dans Digital Asset

BlockchainProjets

Salesforce et Samsung ont contribué à une levée de fonds de série C opérée par Digital Asset, l’entreprise qui pousse sur les marchés DAML (Digital Asset Modelling Language).

Les fonds édifiés par les firmes américaine Salesforce (CRM/Cloud) et sud-coréenne Samsung (électronique/composants) investissent toujours plus dans la chaîne de bloc (blockchain).

Cette fois-ci auprès de Digital Asset Holdings, une entreprise de la Fintech qui fournit au marché réglementé des solutions basées sur la DLT (Distributed Ledger Technology). La société dit avoir obtenu un investissement supplémentaire de série C des fonds d’investissement Salesforce Ventures et Samsung Venture Investment Corporation (SVIC).

Les montants investis (restés confidentiels) complètent un précédent tour de table de série C (croissance d’une jeune pousse sur un marché porteur) de 35 millions de dollars bouclé en décembre 2019 par l’entreprise fondée en 2014 à New York. La société dispose aussi de bureaux à Londres (UK), Zurich (Suisse), Budapest (Hongrie), Sydney (Australie) et Hong Kong.

DAML (Digital Asset Modelling Language)

Cette annonce intervient après l’ouverture en 2019 du code source du langage de programmation DAML (Digital Asset Modelling Language), à l’initiative de Digital Asset.

L’entreprise veut utiliser les fonds collectés pour accélérer la diffusion de DAML, renforcer l’écosystème et financer le développement de produits destinés aux développeurs, comme l’a relevé ZDNet. « Salesforce Ventures et Samsung rejoignent notre financement de série C, cela témoigne du potentiel que les géants de la technologie perçoivent dans DAML, standard pour les contrats intelligents », a déclaré Yuval Rooz, co-fondateur et CEO de Digital Asset.

DAML est utilisé pour créer des contrats intelligents (smart contracts), contrôler et mettre en oeuvre les accords entre parties. L’an dernier, Digital Asset a négocié un partenariat avec VMware pour intégrer DAML à VMware Blockchain. D’autres intégrations sont effectives avec Hyperledger Sawtooth (sur laquelle s’appuie Salesforce Blockchain), Hyperledger Fabric, Corda et la base de données native pour le cloud Amazon Aurora.

(crédit photo © shutterstock)

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT