Mieux anticiper les risques fournisseurs

ERPLogiciels
Blog proposé par Ariba / SAP

La multiplication des niveaux de sous-traitance et des échanges rend difficile l’anticipation des problèmes potentiels d’approvisionnement. Des solutions novatrices permettent néanmoins de cerner ces risques en temps réel. Présentation de l’une d’entre elles.

La mondialisation conduit les entreprises à s’approvisionner dans des pays à bas coût. Dans le même temps, les niveaux de sous-traitance se multiplient le long de la chaine logistique. Conséquence : la complexification de leur chaîne d’approvisionnement est devenue un enjeu de compétitivité pour les entreprises, mais aussi un risque. Ce risque peut être exogène – catastrophe naturelle, troubles politiques, problèmes d’approvisionnement énergétique, guerre – ou opérationnel, lié à une défaillance financière, des retards de livraison ou une mauvaise qualité des produits.

Traditionnellement, les entreprises anticipent les problèmes potentiels grâce aux informations archivées dans leur progiciel de gestion intégré ou leur solution de gestion de la chaine logistique. Mais les données dont elles disposent en interne ne sont plus suffisantes dès lors que les chaines d’approvisionnement s’organisent selon de multiples niveaux de sous-traitance. Elles doivent recourir à des sources extérieures afin de générer une vue plus globale de leur réseau de fournisseurs.


Des données sur les différents maillons de la chaine

Afin de cerner plus facilement « qui travaille avec qui », les acheteurs peuvent par exemple s’appuyer sur un réseau de fournisseurs tel que celui de l’Ariba Network qui stocke les transactions de plus de 1,5 million de sociétés. Ils établissent ainsi une cartographie de leur chaine d’approvisionnement. En complément, il leur faut récupérer des informations sur les différents maillons de la chaine : données financières fournies par des diffuseurs spécialisés comme Altares ou Dun & Bradstreet, mais aussi des indicateurs opérationnels ou encore environnementaux. Des informations qui potentiellement ne sont pas classées soigneusement dans des bases de données.

Un logiciel comme Supplier Infonet permet de relever ce défi. Cette solution de gestion des risques fournisseurs développée par l’éditeur SAP peut se connecter à plus de 160 000 sources différentes, structurées ou non : bases de données, réseaux sociaux, fils d’actualité etc…. Elle agrège les données recueillies sur chaque fournisseur avec l’historique des transactions de l’entreprise. Sur la base de toutes ces informations, le logiciel est ensuite capable de livrer un profil de chaque fournisseur. Pour ce faire, il s’appuie sur une technologie d’apprentissage automatique qui ajuste le modèle d’évaluation, si par exemple les prévisions de ce dernier se révèlent erronées.

Une approche avant tout collaborative

Au final, les acheteurs de l’entreprise peuvent recevoir des alertes concernant un risque potentiel, déclenchées en fonction de seuils qu’ils ont eux-mêmes définis. Des fonctions de benchmark leur sont également proposées : l’utilisateur peut comparer la performance de son fournisseur avec les standards du marché ou l’efficacité de ce dernier entre lui et d’autres clients.

En dépit de la sophistication de la solution en matière de recherche d’information et de prédiction, son efficacité repose sur la participation de la communauté. Tous les fournisseurs et les entreprises participant au réseau sont ainsi engagés, s’ils le souhaitent, à diffuser des informations sur leurs propres fournisseurs ou plus largement à livrer toute donnée qui pourra aider à mieux cerner un risque potentiel. C’est à cette condition qu’un acheteur pourra être certain d’anticiper un risque émanant d’un fournisseur situé en amont de la chaine d’approvisionnement.

Crédit photo : hxdyl / Shutterstock