Big Data et mobilité, une association riche de promesses

Big DataData & Stockage
Blog proposé par Ariba / SAP

Le terminal mobile permet à l’acheteur d’accéder en tout lieu aux informations stockées dans le système de gestion de l’entreprise. Grâce aux nouvelles technologies décisionnelles, il dispose désormais d’indicateurs en temps réel voire bientôt de scénarios prédictifs. Description des premières applications.

L’association des technologies liées au Big Data et des terminaux mobiles apporte une promesse aux opérationnels. Celle d’une information à jour, constamment rafraichie disponible à tout moment et en tout lieu. Les responsables achats ne sont pas les derniers à s’intéresser à ce duo technologique car des possibilités d’indicateurs temps réels, de rapports réguliers et bientôt de mécanismes prédictifs s’offrent à eux.

Un accès permanent aux contrats

Afin de répondre à cette attente, l’éditeur SAP a conçu une application pour tablette destinée plus particulièrement aux acheteurs itinérants qui négocient des matières premières ou des marchandises. Grâce à elle, l’acheteur dispose d’un espace numérique qui lui permet d’accéder en tous lieux aux dernières conditions contractuelles qui le lient au fournisseur en face de lui – l’historique de commande, délais de reconduction des contrats – ou plus généralement à toute information située dans le « back office » de sa société qui pourrait être utile dans le cadre de la négociation. Et ce, y compris en mode déconnecté grâce aux possibilités offertes par la plateforme d’administration Sybase.

Surtout, l’acheteur peut compter, lors du jeu de la négociation, sur un module de simulation de calcul de prix. « Cette application permet à l’acheteur, par le jeu tactile et la variation de paramètres comme le mode de transport, de cerner jusqu’où il peut aller en termes de marge », indique Frédéric Puche, responsable marché, technologies & mobilité chez SAP France. Les acheteurs évoluant dans les secteurs du textile, de la mode, de l’agroalimentaire sont la cible privilégiée de cette application. Elle remplace avantageusement le classeur volumineux et la calculatrice que ces derniers utilisaient auparavant.

Des statistiques enfin à jour

L’acheteur en vadrouille a potentiellement besoin de statistiques et de tableaux de bord afin de connaitre en temps réel l’évolution de certains indicateurs. Pour quels usages ? L’éditeur allemand a d’ores et déjà intégré une première alerte qui intéresse grandement les acheteurs : le pourcentage de contrats fournisseurs référencés qui sont réellement utilisés par les différentes filiales d’une société. Un indicateur visualisable au moyen d’une simple vignette. Dans cette configuration, le « Big Data » représente un saut quantique. Avec l’informatique décisionnelle traditionnelle, ce type d’information serait parvenu avec un décalage de plusieurs semaines voire de plusieurs mois sur la tablette. Celle-ci émanant de données du back-office dupliquées dans un entrepôt de données (datawarehouse). Avec la technologie de calcul en mémoire SAP Hana, ces statistiques que reçoit l’acheteur sont rapidement disponibles car elles émanent directement des dernières données et transactions stockées dans le progiciel de gestion intégré de l’entreprise.

Anticiper la commande de pièces détachées

L’éditeur réfléchit à l’incorporation d’autres indicateurs potentiels comme l’analyse des dépenses par familles de produits/par fournisseur, des avertissements quant au risque de rupture de stocks ou encore la mesure de l’efficacité de tel ou tel fournisseur. « L’objectif de cette alerte étant d’avertir en temps réel l’acheteur en cas de dégradation de la qualité des matières premières réceptionnées », précise Frédéric Puche.

Autre développement imaginé par l’éditeur : des fonctions d’analyse prédictive. Avec l’outil InfiniteInsight, SAP peut désormais apporter aux acheteurs de nouvelles capacités prévisionnelles afin, par exemple, de mieux planifier les réassortiments (chez un distributeur) ou d’anticiper la commande de pièces détachées compte tenu des dernières statistiques de casse d’un mécanisme (chez un industriel). La promesse de ce genre d’outil ? Exploiter non seulement les informations classées dans les bases de données mais aussi d’autres « éparpillées » tels les commentaires sur un fournisseur publiés au sein d’une communauté d’acheteurs.

Crédit photo : Monkey Business Images / Shutterstock